Shutterstock Shutterstock

Mardi 29 octobre, le pire a été évité à Nice.

Par Hanna Partouche, Unis avec Israël

Mardi matin, un individu menaçant, aux intentions antisémites clairement affichées, a tenté de pénétrer au sein de l’école juive Or Torah de Nice.
Pendant que des employés de l’école se chargeaint de mettre les enfants à l’abri, l’agent de sécurité employé par l’école est heureusement parvenu à extraire l’individu de l’enceinte de l’établissement. Ce dernier a alors proféré grand nombre de menaces, ponctuées de propos viruleusement antisémites, laissant parfaitement présager ses intentions malveillantes.

Les forces de police sont rapidement arrivées sur place, et sont par ailleurs parvenues à identifer et interpeller l’homme à son domicile.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a qualifié l’acte d’ “intolérable“, précisant qu’il ne pouvait “accepter la montée de l’antisémitisme dans notre pays“, appelant la justice à traiter l’incident ”avec la plus grande sévérité“.

Cette tentative d’intrusion fait tristement écho à l’attentat terroriste survenu au sein de l’école du même nom (dénommée Ozar Hatorah à l’époque des faits) à toulouse, le 19 mars 2012, et au cours duquel trois jeunes enfants et un professeur avaient été lâchement assasinés, sur un fond d’antisémitisme indiscutable.

Toute l’équipe d’Unis avec Israël tient à exprimer son respect à l’égard du brave agent de sécurité ayant probablement permis d’éviter un drame ce 29 octobre, ainsi qu’aux forces de police. Enfin, nos sincères pensées se tournent vers la communauté juive de Nice, et de France, pour lesquelles cet incident risque bien de réouvrir des cicatrices n’ayant que très peu cicatrisé.