(Screenshot) (Screenshot)
Mohammed Tamimi

Nouveau mensonge venu tout droit de Pallywood! Et surprise, il s’agit encore d’un membre de la famille Tamimi, à laquelle appartient la jeune blonde Ahed ayant récemment été filmée en train de gifler un soldat israélien. Nouveau visage de la guerre médiatique.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

L’armée israélienne, de plus en plus consciente de cette ” culture du mensonge et de l’incitation ” palestinienne , a dévoilé une nouvelle histoire visant à diaboliser à tort Israël, ayant récemment pris une envergure certaine dans les rues palestiniennes.

Mohammed Tamimi, 15 ans, appartement au tristement célèbre clan Tamimi de Nebe Saleh en Samarie, a été gravement blessé à la tête au mois de décembre dernier. Sa famille a d’abord affirmé qu’il avait reçu une balle en caoutchouc volontairement tirée par l’armée israélienne dans sa tête. Mohammed Tamimi a subi une intervention chirurgicale pour enlever la balle, et une partie de son crâne aurait été prélevée au cours de l’intervention, selon leurs propos.

Prétendument causée par Tsahal, sa blessure a déclenché des émeutes dans toute la ville, au cours desquelles sa cousine, Ahed Tamimi , a agressé des soldats de Tsahal, la scène ayant été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. Ahed, 17 ans, a été arrêtée peu de temps après et doit désormais répondre de ses actes devant un tribunal militaire.

Le chef de la Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires (COGAT), le général de division Yoav Mordechai, a publié sur la page Facebook de la branche en arabe lundi la version réelle l’incident, confirmée par Mohammed lui-même.

Aujourd’hui, Tamimi lui-même a avoué à la police et aux officiels de la COGAT qu’en décembre, il avait été blessé en faisant du vélo et avait été heurté par le guidon de bicyclette lors d’une chute“, a ainsi écrit Mordechai.

La culture palestinienne des mensonges et de l’incitation est implacable au sein de la famille Tamimi“, a accusé Mordechai.

La prétendue blessure de Mohammed par Tsahal a été mise en lumière par les médias anti-israéliens comme étant le résultat direct de la violente «occupation» d’Israël. Ha’aretz , par exemple, un quotidien israélien connu pour soutenir des  positions pro- palestiniennes, avait posté la vidéo suivante:

La famille Tamimi s’engage régulièrement dans des provocations à l’encontre des forces de défense israéliennes. La star de Pallywood ” Ahed est devenue proéminente en 2012 lorsqu’une vidéo, la représentant levant le poing sur les soldats de Tsahal, est devenue virale à travers le monde, faisant d’elle l’égérie de la gauche pro-palestinienne . Google compte ainsi actuellement plus de 729 000 informations mentionnant son nom.

Après l’incident de décembre, Ahed a été inculpée pour deux chefs d’agression et 10 chefs d’émeute, d’entrave des forces de sécurité dans l’exercice de leurs fonctions et d’incitation à la violence. Sa mère Nariman et son cousin Nur, qui ont participé à la provocation, ont également été inculpés pour incitation.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, a signé en janvier un ordre interdisant à Bassem Tamimi, père d’Ahed et oncle de Mohammed, arrêté plusieurs fois pour avoi incité des enfants à commettre des actes de terreur, de quitter le territoire. En 2011, Bassem a été reconnu coupable et emprisonné après avoir été arrêté en train d’entrainer les enfants du village vers la communauté juive voisine de Halamish pour y jeter des pierres.

Ahlam Tamimi , décrite par la branche militaire du Hamas comme la première recrue de la famille, cousine germaine de Bassem et originaire Nabi Saleh, était quant à elle membre de la cellule terroriste du Hamas ayant perpétré en août 2001 l’attentat à la bombe contre le restaurant Sbarro à Jérusalem, qui a coûté la vie à 15 victimes.