Ori Ansbacher Ori Ansbacher

L’assassin palestinien présumé ayant assassiné jeudi Ori Ansbacher, un jeune israélienne de 19 ans, a été identifié comme Afiyeh Arafat, 29 ans, résidant dans la ville de Hébron en Judée-Samarie (Cisjordanie). Arafat résidait illégalement en Israël.

Arafat a indiqué à ses interrogateurs qu’il avait quitté Hébron avec un couteau jeudi et était en route vers Jérusalem lorsqu’il a aperçu la jeune israélienne dans la forêt et l’a attaquée, ont révélé la police et les services de sécurité israéliens (Shabak).

Arafat avait été emprisonné pendant un certain temps en Israël pour des crimes dont la teneur n’a pas encore été révélée, au regard du secret d’instruction qui pèse toujours sur l’affaire. Certains détails de l’enquête sont toujours interdits à la publication

La chaîne télévisée 12 a rapporté qu’Arafat n’avait pas évoqué de motif “nationaliste“. La police enquête toujours pour déterminer s’il s’agissait d’un crime à caractère sexuel, a déclaré la chaîne.

Selon le journal Yediot Aharonot, des sources palestiniennes ont indiqué qu’Arafat était membre du groupe terroriste Hamas et résidait dans la région d’Hébron, où l’organisation jihadiste palestinienne jouit d’un soutien généralisé.

Les enquêteurs ont déclaré que des preuves médico-légales sur les lieux du crime avaient conduit les forces de sécurité à arrêter le présumé assassin palestinien vendredi.

Ori Ansbacher. Photo: Facebook

Ansbacher a été retrouvée morte jeudi soir dans la région d’Ein Yael, au sud de Jérusalem, présentant “des signes de violence“, suite au signalement de sa disparition quelques heures auparavant.

Arafat a été retrouvé dans la région d’El Bireh à Ramallah.

La chaîne 12 a rapporté qu’elle n’avait pas été trouvée lors du premier raid dans la mosquée Jamal Abdel Nasser et que les forces de sécurité avaient procédé à un second raid, basé sur des informations provenant d’un renseignement dans un bâtiment abandonné à El Bireh, quelques heures plus tard dans la nuit, et avec l’aide d’un chien de police le suspect a pu être localisé et arrêté.

La police israélienne a déclaré que les preuves médico-légales sur les lieux liaient “sans aucun doute” Arafat au meurtre et que ses aveux n’étaient même pas nécessaires, a déclaré Channel 13. L’arrestation du suspect a été effectuée de manière “très calme“, a ajouté la police.

Source: Aurora