Shutterstock Shutterstock

Oslo a cédé au mouvement anti-israélien BDS, dont l’objectif presque assumé est de faire disparaître l’Etat hébreu.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Le conseil municipal d’Oslo a récemment adopté une décision saluée par le mouvement anti-israélien BDS: celle d’interdire  les achats municipaux de produits et de services provenant de communautés israéliennes de Judée-Samarie.

La plate-forme du conseil municipal nouvellement élu comprend un engagement à “étudier le champ d’application de la réglementation en matière de passation de marché afin de ne pas échanger des biens et services produits dans une zone occupée en violation du droit international par des sociétés opérant sous l’autorisation de la puissance occupante“, a rapporté le quotidien La Norvège aujourd’hui.

«Le peuple palestinien vit sous occupation illégale depuis plus de 50 ans. Contribuer à une paix durable et à la liberté des palestiniens est une responsabilité mondiale partagée. C’est pourquoi je suis heureux que le conseil municipal envisage désormais la possibilité d’utiliser activement son pouvoir d’achat contre l’occupation », a déclaré Sunniva Holmås Eidsvoll du Parti de la gauche socialiste (SV), qui dirige le conseil avec les partis travailliste et vert.

Le responsable de la SV a fait cette remarque lors d’une interview accordée à l’agence de presse norvégienne NTB, citée par Norway Today.

Le site Web du mouvement BDS indique que le conseil d’Oslo s’est engagé à boycotter les communautés israéliennes.

Malgré les efforts concertés déployés par Israël et ses alliés de droite en Norvège et dans le monde pour réprimer les mesures de responsabilisation en faveur des droits des palestiniens, Oslo, capitale et plus grande ville de Norvège, est devenue la sixième municipalité norvégienne à interdire les biens et services de la colonisation “, écrit bdsmovement.net.

Le conseil municipal d’Oslo suit ceux de Trondheim, de Tromsø, de Vaksdal, de Hamar, de Lillehammer et du conseil du comté de Nordland dans l’interdiction des activités“, indique le site Web BDS.