In this Sunday, April 29, 2018 file photo, U.S. Secretary of State Mike Pompeo. left. is greeted by Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu ahead of a press conference at the Ministry of Defense in Tel Aviv. Israel's prime minister has scheduled a special prime-time statement to reveal what his office said would be a "meaningful development" in the Iranian nuclear program. The surprise announcement came as Netanyahu canceled a scheduled speech at the parliament and instead called an emergency meeting of his Security Cabinet at Israeli military headquarters in Tel Aviv.(Thomas Coex, AFP via AP, File) In this Sunday, April 29, 2018 file photo, U.S. Secretary of State Mike Pompeo. left. is greeted by Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu ahead of a press conference at the Ministry of Defense in Tel Aviv. Israel's prime minister has scheduled a special prime-time statement to reveal what his office said would be a "meaningful development" in the Iranian nuclear program. The surprise announcement came as Netanyahu canceled a scheduled speech at the parliament and instead called an emergency meeting of his Security Cabinet at Israeli military headquarters in Tel Aviv.(Thomas Coex, AFP via AP, File)
Netanyahu Pompeo

L’ancien secrétaire d’État américain a déclaré que de nombreux saoudiens souhaitaient que le royaume rejoigne les accords d’Abraham lorsque que Trump était toujours au pouvoir.

Par Yakir Benzion, Unis avec Israël

L’ancien secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que de nombreuses personnes en Arabie saoudite souhaitaient que leur pays normalise ses relations avec Israël et souhaitaient que le royaume rejoigne les accords d’Abraham négociés par l’ancien Président Donald Trump, a rapporté lundi l’AFP.

Pompeo a fait ces commentaires à l’occasion d’un discours vidéo enregistré lorsqu’il a reçu le Global Leadership Award qui lui a été remis par le Mouvement de lutte contre l’antisémitisme.

« Prédire l’avenir a été une lutte pour moi », a déclaré Pompeo, ajoutant que, selon lui, « beaucoup plus » de pays chercheront à établir des liens avec Israël.

« J’espère que le Royaume d’Arabie saoudite pourra trouver le moyen de rejoindre les accords d’Abraham. Je sais que beaucoup à l’intérieur de ce pays veulent que cela se produise« , a déclaré Pompeo.

Depuis la signature des accords d’Abraham à la Maison Blanche l’automne dernier, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan ont tous établi des relations diplomatiques avec Israël, rompant avec l’exigence palestinienne dépassée qu’aucun pays arabe ne fasse la paix avec Israël avant qu’Israël n’ait fait  de douloureuses concessions. aux palestiniens.

Dans des commentaires qu’il a tenus plus tôt ce week-end dans une allocution à la Conférence d’action politique conservatrice tenue en Floride, Pompeo a déclaré que l’administration Trump devait lutter contre les élites et les opposants afin de faire la paix.

« Le monde entier tire des bénéfices lorsque l’Amérique est intrépide, audacieuse et forte », a déclaré Pompeo.

« On nous a dit un certain nombre de choses … on nous a dit que l’on ne pouvait pas déplacer l’ambassade des États-Unis en Israël à Jérusalem – il y aurait une guerre« , a déclaré Pompeo. « Eh bien, nous l’avons fait, et il n’y a pas eu de guerre. »

«On nous a dit que l’on ne pouvait pas permettre à Israël d’être souverain en Judée-Samarie et sur les hauteurs du Golan – il y aurait une guerre. Nous l’avons fait. Nous avons corrigé cela et il n’y a pas eu de guerre …

«On nous a dit, et on l’a cru pendant longtemps, que l’on ne pouvait pas garantir la paix dans la région, au Moyen-Orient, entre les nations arabes et Israël sans acheter des kleptocrates palestiniens – cela entraînerait la troisième guerre mondiale « , continua Pompeo. « Mais nous l’avons fait, et les accords d’Abraham ont forgé une véritable paix au Moyen-Orient. »

« Les Accords d’Abraham ont réécrit des décennies de négociations de navette ratées parce que nous étions prêts à aller contre les élites de l’establishment de la politique étrangère, à la fois de gauche et de droite, pour garantir la liberté américaine et défendre vos valeurs », a-t-il déclaré.