Related:

Unis avec Israël vous propose aujourd’hui l’histoire inspirante d’une musulmane engagée à sauver des vies en Israël au sein d’un service d’urgence israélien.

Mercredi dernier, dans la matinée, l’une des bénévoles les plus actives du service médical d’urgence (EMS) à Umm al-Fahm, une ville arabe située à Wadi Ara, a été contactée en suite d’un accident de voiture ayant fait deux blessés légers. Elle a ainsi soigné ces derniers après qu’ils aient été évacués de leurs véhicules par le service d’incendie et de secours.

Des accidents de la route, il y en a tous les jours en Israël.
Mais ce qui rend cette histoire différente, c’est que la bénévole en question n’est pas seulement musulmane, mais également pratiquante et, de surcroît, une femme.

Sanaa Mahameed a dédié la plus grande partie de sa vie d’adulte à sauver celle des autres. Elle a suivi une formation d’ambulancière et travaille aujourd’hui pour l’organisation locale connue sous le nom de Kahol-Lavan (bleu et blanc). Elle travaille à la clinique de santé locale de sa ville et intervient bénévolement auprès de United Hatzalah d’Israël.

L’origine de son combat: une tragédie

Si j’ai atterri dans ce domaine, c’est car j’ai décidé d’aider les gens à la suite d’une histoire tragique qui m’a laissé des cicatrices jusqu’à aujourd’hui”, raconte Mahameed. J’avais seize ans quand l’histoire s’est produite. J’étais seule à la maison une nuit quand ma tante m’a téléphoné et m’a demandé si un adulte était présent. Je lui ai indiqué que j’étais seule. J’ai senti l’urgence dans sa voix, elle semblait effrayée. Je lui ai alors demandé de me dire ce qui n’allait pas. Elle m’a dit d’une voix tremblante que son mari s’était assis sur le canapé et était depuis incapable de bouger. J’ai jeté le téléphone et ai couru à leur domicile aussi vite que j’ai pu. “

Je suis arrivée chez eux et je l’ai vu assis sur le canapé, immobile. Sa fille se tenait au-dessus de lui et criait:Papa, papa, réveille-toi s’il te plaît.” “J’ai appelé une ambulance, qui est arrivée relativement vite, mais il était déjà trop tard », raconte Mahameed.

“A partir de ce jour, j’ai su que je consacrerais ma vie à sauver les autres en devenant secouriste afin d’être capable d’aider les gens peu importe ce qui se passerait autour de moi. C’est précisément ce que j’ai fait “, a expliqué Mahameed.

J’ai commencé à m’entraîner pour devenir ambulancier. J’ai suivi des cours sur les réactions à adopter face à des incidents de grande ampleur tels que les tremblements de terre, j’interviens aujourd’hui comme technicien ambulancier lors d’événements sportifs collégiaux et secondaires et comme guide secouriste avec des enfants en voyage », a déclaré Mahameed. Mon rêve est de terminer l’entraînement paramédical et de devenir un jour pilote d’hélicoptères d’intervention d’urgence.

Le message de Mahameed aux femmes musulmanes: nous avons besoin de vous!

Mahameed tient à adresser un message autres femmes musulmanes, pratiquantes comme non pratiquantes. Je veux envoyer un message à toutes les femmes musulmanes qui ont des rêves similaires aux miens et qui souhaitent aider les autres. Venez nous rejoindre ici à United Hatzalah, nous avons besoin de davantage de gens comme vous. Je peux vous dire par expérience personnelle à quel point sauver une vie enrichit la notre. Un sentiment comme celui-ci ne se retrouve nulle part ailleurs et je vous invite toutes à rejoindre cette merveilleuse organisation qui me permet d’accomplir ce que j’aime tant.”

Sanaa est l’une des 300 bénévoles musulman(e)s d’United Hatzalah et aussi l’une des 320 femmes de l’organisation EMS, mais elle est la seule à pouvoir se vanter de contribuer simultanément aux deux groupes. Sa foi et sa pratique religieuse n’ont jamais été un problème pour elle, qui est respectée et aimée par ses collègues bénévoles, en particulier ceux qui travaillent avec elle au sein de l’unité Umm-El Fahm et Shibli, une unité intégralement musulmane parmi les trois que compte l’organisation jusqu’à présent. Tous les bénévoles musulmans de l’unité et de l’organisation, comme leurs homologues juifs, bédouins, druzes et chrétiens, dispensent un traitement médical d’urgence à toute personne dans le besoin, indépendamment de son origine ethnique, de son sexe ou de sa religion.

Par l’équipe d’Unis avec Israël