Related:

Alors que les tensions entre l’Ukraine et la Russie augmentent, Israël se prépare à ce qui pourrait devenir son plus grand pont aérien en 30 ans.

Par Pessa’h Benson, Unis avec Israël

Les responsables du gouvernement israélien ont commencé à jeter les bases d’une éventuelle évacuation des juifs ukrainiens alors que les craintes d’une invasion russe continuent d’augmenter, a rapporté Haaretz.

Selon le rapport, des représentants du Cabinet du Premier ministre, des ministères des Affaires étrangères, de la Défense, des Affaires de la diaspora et des Transports, du Conseil de sécurité nationale et de l’Agence juive se sont réunis dimanche pour discuter du niveau de menace auquel sont confrontées les communautés juives d’Ukraine. Ils ont également été rejoints par des responsables de Nativ, une organisation qui crée des liens entre Israël et les communautés juives de l’ex-Union soviétique.

Les responsables ont estimé qu’environ 75 000 juifs d’Ukraine étaient éligibles à la citoyenneté israélienne grâce à la loi du retour. Les plus grandes concentrations de juifs se trouvent dans et autour des villes de Kiev, Odessa, Kharkiv et Dnipropetrovsk. On ne sait pas combien choisiraient de partir pour Israël ou de déménager ailleurs.

On ne sait pas non plus si une évacuation serait même possible dans une situation de guerre.

Selon Haaretz, Israël avait des plans d’urgence à la fin des années 1980 relatifs à un transport aérien d’urgence d’un grand nombre de juifs de l’Union soviétique. Ces plans ont été ressortis et sont en train d’être mis à jour maintenant.

Cependant, le rapport souligne qu’en dépit de la menace croissante de guerre, il n’y a pas eu d’augmentation significative du nombre de juifs ukrainiens cherchant à immigrer.

Le dernier pont aérien majeur d’Israël a été l’opération Salomon, une opération secrète au cours de laquelle 14 000 juifs éthiopiens ont été évacués en 36 heures en pleine guerre civile.

La Russie a massé 100 000 soldats à sa frontière avec l’Ukraine. On craint que le Président russe Vladimir Poutine veuille s’emparer de larges pans du territoire ukrainien ou renverser le gouvernement du Président Volodymyr Zelensky et le remplacer par un régime pro-Moscou.

Les États-Unis ont mis 8 500 soldats en état d’alerte pour un éventuel déploiement en Europe. Ces derniers jours, les États-Unis et plusieurs pays européens ont également ordonné aux familles des diplomates vivant en Ukraine de partir.

Les relations russo-ukrainiennes sont tendues depuis que l’Ukraine a demandé pour la première fois l’adhésion à l’OTAN en 2008. En 2014, la Russie a pris le contrôle de la péninsule de Crimée et de certaines parties de la région ukrainienne du Donbass. Le monde ne reconnaît pas la légitimité de l’occupation russe de ces régions.