Related:

Une inspection professionnelle a permis d’identifier les objets de la révolte de Bar Kochba et des périodes romaine et byzantine.

Par TPS

La police israélienne a arrêté mardi soir trois suspects arabes au cœur de Jérusalem en possession de dizaines d’objets archéologiques dans leur véhicule, dont certains datant de la période de la révolte de Bar-Kochba en 130 CE.

Une équipe de détectives du commissariat de Lev HaBira dans le district de Jérusalem a remarqué un véhicule avec trois personnes qui ont éveillé leurs soupçons et a donc demandé son inspection.

Lors de l’inspection du véhicule, les détectives ont localisé de nombreux objets archéologiques en possession des suspects, deux résidents de Jérusalem-Est et un autre de l’Autorité palestinienne.

Une inspection professionnelle de l’Autorité des antiquités d’Israël (IAA) a identifié les objets de la révolte de Bar Kochba et des périodes romaine et byzantine.

Les suspects ont été transférés au poste de police pour complément d’enquête, en coordination avec l’IAA.

Il s’agit du deuxième cas ces derniers jours dans lequel la police du district de Jérusalem a localisé des objets archéologiques détenus illégalement par des suspects arabes.

Des détectives ont trouvé dimanche des objets archéologiques vieux de milliers d’années en possession d’un habitant de Jérusalem-Est âgé d’une trentaine d’années, dont une pièce hasmonéenne de l’époque de Matityahu Antigonus portant la Menorah du temple, un sceau biblique avec une ancienne inscription en hébreu et une bougie à l’huile de la période hasmonéenne.

Les criminels qui commettent des délits liés aux antiquités peuvent encourir jusqu’à cinq ans de prison en vertu de la loi israélienne.