PM Netanyahu and President Donald Trump in Jerusalem, May 22, 2017. (Marc Israel Sellem/POOL) (Marc Israel Sellem/POOL)

Le Président américain Donald Trump a déclaré qu’une douzaine de pays espéraient bientôt normaliser leurs relations avec Israël, mais que ces développements auront lieu en grande partie après l’élection présidentielle du 3 novembre.

Source: Aurora

Les journalistes ont demandé à Trump à la base aérienne d’Andrews s’il y avait d’autres pays du Moyen-Orient prêts à suivre les traces des Émirats arabes unis, du Bahreïn et du Soudan, qui ont récemment établi des relations diplomatiques avec Israël. Trump a répondu que d’autres étaient en route, sans préciser combien il y en avait ni qui ils étaient.

« Nous en avons cinq, mais en réalité nous en avons probablement neuf ou dix qui sont dans le jeu, nous allons en avoir beaucoup, je pense qu’à la fin nous les aurons tous », a t-il déclaré au milieu de sa campagne électorale.

« Ce qui est beau, c’est qu’il y a la paix au Moyen-Orient sans argent ni sang« , a-t-il souligné. «Il n’y a pas de sang dans toute l’arène. Nous en avons cinq définis et je pense que nous en aurons cinq autres pratiquement définis. Et tout le monde, les grands, les petits ».

Les annonces de nouveaux accords auront lieu «principalement après [les élections américaines]. Nous travaillons dur en ce moment », a ajouté le résident de la Maison Blanche.