(AP/Seth Wenig) (AP/Seth Wenig)
Trump Haley

“Puisque les palestiniens ne veulent plus parler de paix, pourquoi devrions-nous leur verser ces énormes sommes à l’avenir?” A tweeté Trump.

Traduit de l’article de: Aryeh Savir, World Israel News.

Le président Donald Trump a apporté son soutien à son envoyé aux Nations Unies, menaçant de couper l’aide aux palestiniens, à moins que ces derniers ne retournent à la table des négociations avec Israël.

Lors d’une conférence de presse tenue mardi à l’ONU, l’ambassadrice américaine auprès des Nations Unies, Nikki Haley, a soulevé des interrogations quant financement américain de l’UNRWA, l’agence des Nations Unies chargée d’acheminer l’aide aux soi-disant réfugiés palestiniens .

A la question de savoir si les Etats-Unis continueraient à financer l’agence à la lumière de la menace des palestiniens de “libérer toutes les armes qu’ils détiennent à l’ONU”, Haley a répondu: “Le président Trump ne veut pas accorder d’aide supplémentaire, ni poursuivre le financement, jusqu’à ce que les palestiniens acceptent de revenir à la table des négociations, et ce que nous avons vu avec la résolution [de Jérusalem] n’a pas aidé la situation . “

Nous essayons d’avancer vers un processus de paix, mais si cela n’aboutit pas, le Président ne va pas continuer à financer une telle situation“, a souligné M. Haley, sans préciser si le terme “situation” faisait spécifiquement référence aux opérations de l’UNRWA.

Haley a souligné que les Etats-Unis cherchaient à relancer le processus de paix. Les Palestiniens doivent maintenant montrer au monde qu’ils veulent s’asseoir à la table (des négociations)“, a-t-elle déclaré. «Pour l’instant, ils ne s’y joignent pas, mais ils sollicitent de l’aide, nous ne l’accorderons pas, nous nous assurerons qu’ils viennent à la table et nous voulons faire avancer le processus de paix.

Haley a prononcé ces remarques à la suite de l’annonce par les Etats-Unis, en décembre, de la  reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et de leur intention d’y déplacer leur ambassade. La décision a été suivie d’un vote à l’ONU la condamnant. Les palestiniens ont annoncé peu de temps après que les Etats-Unis ne pourraient plus jouer de rôle dans la médiation avec Israël.

“Ni reconnaissance ni respect”

Plusieurs heures plus tard, Trump a donné crédit à la déclaration de Haley en tweetant : «nous payons les palestiniens CENT MILLIONS DE DOLLARS par an et n’obtenons aucune reconnaissance ni aucun respect, ils ne veulent même pas négocier un traité de paix (…) avec Israël”.

(…)

Le mois dernier, le Comité administratif et budgétaire de l’ONU a rejeté une demande d’augmentation du financement de l’UNRWA pour 2018-2019.

Suite aux efforts diplomatiques de la délégation israélienne auprès de l’ONU, le comité budgétaire a décliné les sollicitations des palestiniens.

Il est inconcevable que le budget de l’ONU et les fonds des pays destinés à l’aide humanitaire et au développement soient détournés vers l’incitation et transformés en bélier politique“, a déclaré l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon.

Les palestiniens ont déclaré à plusieurs reprises qu’ils avaient abandonné les négociations menées par les Etats-Unis et qu’ils allaient au contraire obtenir la pleine adhésion des Nations Unies, rechercher d’autres résolutions du Conseil de sécurité et poursuivre Israël devant la Cour pénale internationale.

Ces mesures visent à “faire face à tous ces plans visant à liquider le projet national palestinien“, a déclaré mardi Saeb Erekat, le négociateur en chef palestinien.