A Palestinian terrorist. (AP/Mahmoud Illean) (AP/Mahmoud Illean)

Le docteur Amin Mansour, de la ville arabe d’Azoun, a sauvé deux israéliens lors d’une attaque à l’arme blanche samedi et est désormais menacé pour ses actions ayant sauvé la vie de ces derniers.

Par TPS

Samedi, deux Israéliens, un père et un fils d’Ofakim, sont entrés dans Azoun, près de la ville de Qalqilia sous contrôle de l’Autorité Palestinienne, en vue d’y recevoir des soins. À un moment donné, ils ont été approchés par un homme qui leur a demandé s’ils étaient juifs, puis les a poignardés.

Le Dr Amin Mansour, dentiste, a prodigué des soins aux deux hommes jusqu’à leur évacuation par les forces de Tsahal. Le père, âgé d’une soixantaine d’années, a été soigné pour des blessures légères au bras, tandis que le fils, qui avait reçu plusieurs coups de couteau dans le dos, a été évacué dans un état grave et a par la suite été opéré.

Le terroriste s’est rendu aux forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne.

Les actions de Mansour ont été publiées sur les réseaux sociaux, et de nombreux internautes arabes ont réagi en le menaçant au motif qu’il avait “sauvé deux colons”.

Mansour a déclaré qu’il n’était pas préoccupé par les critiques sur les réseaux sociaux.

“J’ai agi par humanité, je ne pouvais pas voir quelqu’un sur le point de mourir et me contenter de l’observer”, a-t-il déclaré.

Il a déclaré que l’agression avait eu lieu à l’entrée de sa clinique. «J’ai entendu des cris et j’ai vu le garçon poignarder. Je lui ai pris le couteau et il s’est enfui. Si je ne l’avais pas arrêté, il aurait pu les tuer. “

Ce n’est pas la première fois qu’un arabe ayant sauvé des vies juives suite à une attaque terroriste a été confronté à des menaces et à l’ostracisme de la part de l’Autorité Palestinienne et d’autres alestiniens.

Un arabe qui avait aidé à sauver la vie d’une famille israélienne quelques instants après qu’elle ait été blessée lors d’une attaque par balle en juillet 2016, avait reçu la résidence israélienne après avoir été contraint de quitter l’Autorité Palestinienne.

Des terroristes ont tiré sur le rabbin Mickey Mark et sa famille alors qu’ils conduisaient près de la communauté israélienne d’Otniel, dans la région d’Hébron. Mark a été tué, sa femme a été gravement blessée et d’autres membres de la famille ont été blessés à des degrés divers.

A., un arabe, est arrivé sur les lieux de l’attaque quelques instants après le départ du terroriste. Il a fourni aux victimes les premiers secours et les a aidées à se rendre à l’hôpital.

Après que son identité ait été dévoilée, il a été évincé par sa communauté et traqué par l’Autorité Palestinienne.

Apprenant de sa situation, plusieurs israéliens lancèrent une campagne en sa faveur et exhortèrent le gouvernement à lui accorder le droit de résidence, décision qui lui fut accordée par le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, en août 2019.