La violente perturbation initiée par les législateurs arabes n’aura pas suffi à empêcher le Vice-Président américain Mike Pence de recueillir de chaleureux applaudissements suite au discours historique qu’il a tenu devant l’assemblée de la Knesset ce jour. 

C’est sans grande surprise que les membres arabes de la Knesset, affichant des écriteaux sur lesquels on pouvait lire «Jérusalem est la capitale de la Palestine», ont initié de sérieuses perturbations dès les premiers mots prononcés par le Vice-Président américain Mike Pence à l’occasion de son discours devant le Parlement israélien lundi après-midi.

En effet, Ayman Odeh, Président de la liste commune arabe, avait au préalable annoncé que les quinze membres de son parti boycotteraient le discours, entendant de cette manière protester contre la reconnaissance par le président Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, survenue le mois dernier.

Face à une telle annonce, de surcroît assumée, Netanyahou avait déclaré dimanche qu’il considérait comme une « honte que les députés aient l’intention de boycotter cette importante visite à la Knesset et cherchent même à la perturber« , ajoutant « Nous serons tous là et montrerons au Vice-Président Pence le grand respect qui lui est dû« .

Alors que les manifestants ont été très rapidement pris en charge par les forces de sécurité, Pence a, lui, reçu de chaleureux applaudissements à l’issue de son intervention.






[Yatar]