“Le fait que Yotam ait continué à se battre a fait gagner du temps à tout le monde”, a déclaré un policier. “Il a sauvé beaucoup de vies en se battant.”

Par l’équipe Unis avec Israël

Yotam Ovadia, assassiné par un terroriste palestinien jeudi dernier, a sauvé des vies en combattant le terroriste, d’après les conclusions d’une enquête sur les attentats.

Les images de sécurité de l’attaque montrent en effet Yotam Ovadia, 31 ans, aux prises avec le terroriste, et, sautant sur lui pour tenter de le maîtriser.

Après avoir grièvement blessé Yotam Ovadia, le terroriste Mohammad Tareq Yousef, âgé de 17 ans, a poignardé une autre victime avant qu’Assaf Raviv, d’Adam ayant entendu du bruit à l’extérieur, ait abattu Yousef en lui tirant dessus à trois reprises.

Raviv a subi des blessures mineures au cours de la confrontation, mais est sorti de l’hôpital après un court séjour.

Ovadia était en train de faire des achats en vue un repas romantique qu’il préparait pour son épouse à l”occasion de la fête juive de Tou B’Av lorsqu’il a été assassiné près de chez lui.

Tomer, qui n’a pas fourni son nom de famille, est policier et le cousin de Yotam qui est arrivé sur les lieux après l’attaque. Il a affirmé que les actions d’Ovadia avaient permis de sauver la vie d’autres victimes potentielles.

“Mon cousin est un héros“, a déclaré Tomer au site israélien d’informations Walla . Si Yotam n’avait pas été là et que c’était une autre personne, qui avait moins lutté avec le terroriste, j’estime qu’il [le terroriste] aurait pu avancer vers une maison voisine ou dans une autre famille.”

Le fait que Yotam ait continué à lutter a permis à tout le monde de gagner du temps“, a déclaré Tomer. “Il a sauvé beaucoup de vies en se battant.”

Cela aurait pu se terminer avec par la mort d’une autre famille, mais cela ne s’est terminé qu’avec Yotam“, a-t-il ajouté.

Des centaines de membres de la famille, des amis et des connaissances ont assisté aux funérailles d’Ovadia à Jérusalem vendredi. Il a laissé derrière lui deux jeunes garçons, Harel et Itai, et son épouse Tal.

“Je ne sais pas ce qui va nous arriver à moi et aux enfants maintenant“, a déclaré Tal à Israel Ynet . Je ne sais pas comment continuer à être forte pour les enfants. Nous étions tout pour lui. La maison était son royaume. “

«Yotam était un homme travailleur, de raison, modeste et humble», a-t-elle dit, «il m’aimait ainsi que les enfants d’une manière que je n’avais jamais vue. Il a fait tout ce qui était juste pour nous. Il s’est toujours assuré qu’il était bon, se plaçant toujours en dernier. “

L’attaque n’a fait l’objet d’aucune condamnation par l’Autorité Palestinienne.