French Olim arrive in Israel. ( (Miriam Alster/Flash90)
Aliyah

Les nouveaux immigrants venus de France ont été accueillis par le grand rabbin séfarade, le ministre de l’intégration et le Directeur de l’Agence juive, ainsi que par leurs familles et amis.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Mercredi, Israël a accueilli 100 nouveaux immigrants venus de France, dont beaucoup ont noté que l’antisémitisme croissant dans leur pays avait été un catalyseur pour leur alyah.

Lors de leur atterrissage en Israël, les passagers de l’avion ont applaudi et chanté, rendant la scène d’autant plus émouvante.

Tandis que les immigrants débarquaient sur le tarmac de l’aéroport international Ben Gurion, familles, amis ou simples inconnus leur réservaient un accueil des plus chaleureux. Beaucoup ont pleuré d’émotion et certains se sont penchés pour embrasser la terre que leurs ancêtres avaient rêvé de pouvoir fouler depuis 2 000 ans.

“C’est difficile de dire au revoir à ma famille, mais j’espère qu’ils me suivront … je suis convaincu qu’ils le feront“, a déclaré un jeune homme, selon au Jerusalem Post. “Je sais que la vie en Israël sera meilleure – je serai plus libre d’être juif, et c’est ce que j’attends avec impatience.”

Le Président de l’Agence juive, Isaac Herzog, est monté à bord de l’avion, y a personnellement souhaité la bienvenue aux passagers et a remercié les nouveaux israéliens d’avoir pris une “si grande décision“.

Le grand rabbin séfarade Yitzhak Yosef a déclaré à la foule qu’ils accomplissaient une “mitsva massive (commandement biblique)” en s’installant en Israël.

Les vagues d’immigration de juifs français en Israël se sont succédées depuis la création de l’Etat hébreu. Cependant, depuis 2000, Israël a connu une augmentation de son aliya française en raison de la montée de l’antisémitisme dans le pays. Entre 2000 et 2017, 10% de la communauté juive française a immigré en Israël.

En 2018, le ministre des Affaires de la diaspora, Naftali Bennett, a redoublé d’efforts pour encourager les Juifs français à faire leur Aliya et faciliter leur adaptation à leur nouveau domicile.

«Tous les Juifs en France devraient savoir, comme tous les Juifs du monde, que l’Etat d’Israël les attend à bras ouverts», a déclaré Bennett à travers un communiqué.

Lors d’une réunion du cabinet en 2018, Bennett a présenté des données montrant que 43% des Juifs français, soit environ 200 000 personnes, avaient déclaré être intéressés par un déménagement en Israël.

L’agence juive a rapporté que l’immigration française avait considérablement augmenté en 2014-2015 en raison de la peur croissante d’attaques antisémites et de la stagnation économique, ainsi que de la tendance sioniste.

Toutefois, les chiffres du Bureau central des statistiques pour 2018 indiquent une diminution de l’immigration française de 23,5% entre 2017 et 2018.

“Le ministère de l’Intégration des immigrants fait tout ce qui est en son pouvoir pour permettre à ces immigrants de s’adapter de la meilleure manière possible à Israël”, a déclaré le ministre de l’Aliyah et de l’Intégration, Yoav Galant, selon Arutz 7. “Nous continuerons à travailler avec énergie pour encourager l’aliya et intégrer des milliers d’immigrants supplémentaires cet été “.

Pour ceux qui déménagent en Israël, les émotions sont fortes.

«Je ne peux pas croire que nous avons finalement réussi. Je suis ici, je suis ici. Le rêve devient réalité », a déclaré un immigrant français à The Post.