PM Benjamin Netanyahu (Marc Israel Sellem/POOL) (Marc Israel Sellem/POOL)
Netanyahu

Benjamin Netanyahou aura 28 jours pour former un gouvernement et a juré d’être le Premier ministre de « tous les citoyens d’Israël, sans exception ».

Par TPS

Dimanche, le Président israélien Isaac Herzog a officiellement chargé Benjamin Netanyahu de former une nouvelle coalition gouvernementale.

Netanyahou aura 28 jours pour former un gouvernement. Une prolongation de 14 jours est généralement accordée si plus de temps est nécessaire.

Netanyahou, à travers ses remarques, a juré d’être le Premier ministre de « tous les citoyens d’Israël, sans exception ».

« Il y en a beaucoup, beaucoup qui saluent les résultats des élections – mais il y a aussi ceux qui font des prophéties scandaleuses et effraient le public. Ce n’est pas la première fois que de telles choses sont dites. Ils l’ont dit à propos de [Menahem] Begin, ils l’ont dit à propos de moi aussi ; ce n’était pas vrai à l’époque et ce n’est pas vrai non plus aujourd’hui », a déclaré Netanyahou.

« J’ai l’intention d’être Premier ministre pour tout le monde – pour ceux qui m’ont élu et pour ceux qui ne m’ont pas élu. Cela reflète ce en quoi je crois et ce qui guide mes actions », a-t-il souligné.

Netanyahou espérait faire prêter serment à son gouvernement mardi, lorsque la nouvelle Knesset se réunira pour la première fois, mais cela est désormais considéré comme peu probable. Le gouvernement ne prêtera pas serment tant que tous les portefeuilles ministériels ne seront pas pourvus et que les accords de coalition n’auront pas été soumis à la Knesset.

Le chef du sionisme religieux Betzalel Smotrich veut le portefeuille de la Défense, bien qu’il soit largement admis que ce portefeuille sera détenu par le Likud.

Le Shas et le sionisme religieux veulent tous deux le portefeuille des Finances.

Le sionisme religieux sollicite également les portefeuilles de l’éducation et du Trésor.

Les demandes d’Itamar Ben-Gvir d’Otzma Yehudit incluent le portefeuille de la sécurité publique et la fin de la reconnaissance par Israël des conversions réformées aux fins de l’aliyah.

Les portefeuilles des affaires étrangères et de la justice devraient être détenus par le Likud.

Le sionisme religieux, Otzma Yehudit, Shas et UTJ sont unis dans leur soutien à une loi controversée de dérogation de la Cour suprême.