Illustrative photo of Iran nuclear facility. (AP/Vahid Salemi) (AP/Vahid Salemi)

Related:

« Israël, pour sa part, se réserve une pleine liberté d’action, diplomatique et opérationnelle, dans la lutte contre le programme nucléaire iranien », a annoncé le Premier ministre israélien.

Par Aryeh Savir, TPS

La communauté internationale doit imposer des sanctions contre l’Iran, et Israël « ne restera pas les bras croisés pendant que l’Iran essaie de nous attaquer », a averti le Premier ministre Yair Lapid, à la suite d’informations selon lesquelles l’Iran aurait augmenté son enrichissement d’uranium à des niveaux dangereux.

Reuters a rapporté samedi que l’Iran avait intensifié son enrichissement avec des machines adaptables à l’usine de Fordow. L’Agence internationale de l’énergie atomique des Nations Unies (AIEA) a averti dans un rapport que les centrifugeuses modifiées signifieraient que l’Iran pourrait passer plus rapidement et plus facilement à l’enrichissement à des niveaux de pureté plus élevés.

Dans le cadre de l’accord sur le nucléaire de 2015, l’Iran n’est autorisé à enrichir de l’uranium que jusqu’à 3,67 % de pureté. Les centrifugeuses de Fordow en enrichiraient jusqu’à 5 %. Dans d’autres installations, l’Iran enrichit l’uranium à 20 %.

« Hier, il a été révélé que l’Iran enrichit de l’uranium dans des centrifugeuses avancées en violation totale des accords qu’il a signés« , a déclaré Lapid lors de la réunion hebdomadaire du cabinet dimanche.

« La réponse internationale doit être décisive : revenir au Conseil de sécurité de l’ONU et activer le mécanisme de sanctions à pleine puissance« , a-t-il exigé.

« Israël, pour sa part, se réserve une entière liberté d’action, diplomatique et opérationnelle, dans la lutte contre le programme nucléaire iranien. Israël ne restera pas les bras croisés pendant que l’Iran essaie de nous attaquer. Nos services de sécurité savent comment atteindre n’importe qui, n’importe où – et c’est exactement ce qu’ils feront », a-t-il déclaré.

Le Président américain Joe Biden devrait arriver en Israël mercredi, et « nous discuterons avec le Président et son équipe de l’élargissement de la coopération en matière de sécurité contre toutes les menaces », a déclaré Lapid.