Shutterstock Shutterstock

Le dispositif mini-invasif remplace le besoin de tissu de donneur humain pour traiter une maladie appelée œdème cornéen chronique.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Le « dispositif révolutionnaire » de la start-up israélienne EyeYon Medical devrait aider des millions de personnes à guérir leur œdème cornéen sans avoir besoin de tissus de donneurs humains, la norme de soins actuelle. Au lieu de cela, la technologie insère un dispositif ophtalmique similaire à une lentille de contact.

Un œdème cornéen dû à un dysfonctionnement endothélial provoque un excès de liquide dans la cornée, ce qui peut entraîner une perte de vision sévère. Le produit, EndoArt®, implant artificiel de couche endothéliale, traite l’œdème cornéen et a réussi à réduire l’œdème des yeux affectés dans les études cliniques.

Actuellement, « trois millions de patients attendent le tissu cornéen dans le monde et un nombre important tirerait profit de l’innovation israélienne », selon un communiqué de la société.

La lentille unique fonctionne de la même manière qu’une simple lentille de contact. Le patient l’insère, la retire et la nettoie comme n’importe quelle autre lentille de contact. Il peut être porté pendant de longues périodes.

L’entreprise espère que son produit deviendra le « premier choix des ophtalmologues ».

On s’attend à ce qu’EndoArt® reçoive le statut de «percée» du programme «Breakthrough Device Program» de la FDA (U.S. Food and Drug Administration). Cette reconnaissance accélère la disponibilité de nouveaux dispositifs médicaux pour les patients et les prestataires de soins de santé « en accélérant leur développement, leur évaluation et leur examen, tout en préservant les normes réglementaires d’approbation », selon un communiqué de la société.

« La réception de la désignation de dispositif révolutionnaire pour notre implant révolutionnaire EndoArt® est une étape importante dans l’accélération du chemin vers le marché, affectant la qualité de vie de millions de patients », a déclaré Nahum Ferera, PDG et co-fondateur d’EyeYon Medical. « Nous sommes impatients de collaborer avec la FDA pour accélérer le développement clinique d’EndoArt® afin qu’il puisse être utilisé pour traiter une maladie qui a un impact sur la vie de nombreuses personnes. »