(Nati Shohat/Flash90) (Nati Shohat/Flash90)

Related:

Israël est devenue la quatrième économie la plus performante au monde en 2022, selon un classement établi par The Economist, a rapporté Ynet.

Source : ©EnlaceJudío

Le résultat impressionnant a été obtenu malgré l’instabilité politique de l’État hébreu, selon le média britannique.

La liste, qui comprend un total de 34 pays, prend en compte cinq indicateurs macroéconomiques différents : la croissance, l’inflation annuelle, l’ampleur de l’inflation, la bourse et la dette publique.

Selon Globes, le ratio dette/PIB d’Israël a chuté cette année de 68 % à environ 60 %.

Et si l’inflation en Israël au cours des 12 derniers mois a atteint le niveau élevé de 5,3 %, elle représente encore environ la moitié du taux de hausse des prix « dans le monde riche », a souligné The Economist.

La première place du classement a été attribuée à la Grèce, qui, après les convulsions économiques qu’elle a connues avant même la pandémie, a réussi cette année à réduire le taux d’endettement national de 16 %.

Le Portugal et l’Irlande se classent respectivement deuxième et troisième, tandis qu’Israël partage la quatrième place avec l’Espagne.

Les principales puissances mondiales sont, quant à elles, moins bien classées. Les États-Unis se classent au 20e rang, avec une très faible croissance de 0,2 %.

L’Allemagne occupe la 30e place, avec une inflation élevée de 10 %. Le dernier pays à occuper le classement des économies les plus performantes de l’année est l’Estonie.

Cette comparaison internationale met en évidence un net avantage en termes d’inflation pour les pays non dépendants du pétrole et du gaz russes, comme Israël.

L’Espagne, par exemple, qui achète du gaz naturel à l’Algérie et utilise l’énergie solaire, a enregistré une hausse relativement modérée de 5,7 % de l’indice des prix à la consommation entre le début de l’année et octobre.

La Lettonie, en revanche, a subi un déchaînement inflationniste de 20 % en raison de sa dépendance énergétique vis-à-vis de Moscou.