Un avion de renseignement russe comportant quatorze militaires à son bord a été accidentellement abattu par les défenses aériennes syriennes alors qu’elles tentaient de repousser une attaque israélienne présumée, a déclaré un responsable américain à CNN.

Le fonctionnaire a déclaré que l’avion avait été abattu par un missile de fabrication russe qui a été vendu par Moscou à son allié, le régime de Damas.

L’agence de renseignements de l’Etat russe TASS a déclaré que l’IL-20 avait disparu au-dessus de la mer Méditerranée alors qu’il rentrait à la base aérienne russe Hmeimim dans la province de Lattaquié; tandis que l’on soupçonne que l’incident est survenu lors d’une attaque présumée par Israël sur la Syrie, alors que la France a lancé des missiles parallèles à proximité.

« La connexion a été perdue avec l’équipage d’un avion russe IL-20 sur la mer Méditerranée à 35 kilomètres de la côte syrienne quand il rentrait à la base aérienne Hmeimim », a déclaré le ministère russe de la Défense.

Le ministre de la défense russe a ajouté que l’IL-20 avait disparu de l’écran radar lors de “l’attaque de quatre F-16 israéliens contre des cibles syriennes dans la province de Lattaquié”.

(…)

Israël ne commente généralement pas les attaques aériennes présumées en Syrie.

Les forces armées russes ont lancé une opération de sauvetage dans la région.

Un porte-parole du Pentagone a déclaré à CNN que les missiles n’avaient pas été tirés par l’armée américaine, mais n’a pas dit qui était derrière l’attaque.

La chaîne de télévision d’Etat syrienne Al Ikhbariya a rapporté que de fortes explosions avaient été entendues dans la province de Lattaquié, et qu’il s’agissait probablement d’une attaque israélienne contre une société d’Etat des industries techniques.

L’armée syrienne a affirmé que les missiles avaient été tirés par Israël depuis l’espace aérien libanais, ajoutant que deux personnes avaient été tuées dans l’attaque et que l’installation avait été gravement endommagée.

Des sources militaires syriennes ont déclaré à l’agence de presse syrienne SANA que l’attaque provenait de la mer et que la cible était un centre de l’Organisation des industries technologiques de Lattaquié.

Des sources de Damas ont également affirmé que les systèmes de défense aérienne syriens avaient renversé plusieurs des missiles attaquants.

Source: Aurora