PA head Mahmoud Abbas. (AP/Emrah Gurel) (AP/Emrah Gurel)

Palestinian Media Watch demande à Facebook de fermer le “Partenariat Fatah-Facebook qui sert à inciter à la terreur”.

Par Itamar Marcus, Observatoire des médias palestiniens

Le Fatah, comme toutes les organisations faisant la promotion du terrorisme, a besoin d’une plate-forme pour transformer ses terroristes inconnus en héros et en modèles à suivre. Le Fatah a choisi Facebook comme principal outil et, par le biais de sa page Facebook, encourage instantanément le terrorisme auprès de ses 224 000 abonnés Facebook.

PMW demande à nouveau à Facebook de fermer immédiatement la page officielle du Fatah avant que davantage de vies innocentes ne soient perdues au profit de meurtriers inspirés et terrorisés par la page Facebook du Fatah.

En janvier 2019, Palestinian Media Watch a envoyé une copie aux responsables de Facebook de notre rapport complet sur la page Facebook du Fatah, documentant l’utilisation par le Fatah de sa page Facebook officielle pour promouvoir le terrorisme et glorifier les terroristes tout au long de 2018. Le directeur de PMW, Itamar Marcus, s’est entretenu avec le directeur de Global Counterterrorism sur Facebook Brian Fishman, de l’équipe chargée des politiques, a expliqué en quoi l’utilisation de Facebook par le Fatah pour la promotion de la terreur menaçait la vie de ses membres et constituait une violation des normes de la communauté de Facebook.

Malheureusement, malgré une documentation claire, Facebook a choisi de laisser sciemment le Fatah continuer.

Le nouveau rapport de PMW sur l’utilisation de Facebook par le Fatah de janvier à juin 2019 montre que Facebook constitue toujours un élément central du mécanisme de promotion du terrorisme par le Fatah. La volonté de Facebook d’ignorer toutes les preuves et de garder la page ouverte fait de Facebook un partenaire volontaire et actif dans la promotion terroriste du Fatah. Alors qu’en 2018, Facebook était un complice involontaire de la promotion du Fatah contre le terrorisme, en 2109, Facebook est un partenaire par choix.

Au cours de leur conversation, Fishman, directeur de l’équipe chargée de la lutte contre le terrorisme dans le monde, a assuré à Marcus que Facebook continuerait à suivre la dénonciation par le PMW de l’utilisation abusive de Facebook par le Fatah et le fermerait s’il enfreignait les règles de Facebook.

Facebook n’a pas honoré cet engagement. PMW a signalé de nombreuses publications du Fatah et notifié Facebook à plusieurs reprises en 2019, mais Facebook a refusé de supprimer l’une d’entre elles:

Cela ne va pas à l’encontre de l’une de nos normes communautaires spécifiques … Nous comprenons que cela peut toujours être offensant ou déplaisant pour vous, nous voulons donc vous aider à voir moins de choses du genre … Vous pouvez bloquer حركة التحرير الوطني الفلسطيني “فتح” / الصفحة الرسمية [la page Facebook du Fatah] directement, ou vous pourrez ne plus la suivre. ”

La réponse de Facebook a été la suivante: s’il est “désagréable” pour PMW que Facebook se laisse utiliser par le Fatah pour célébrer le meurtre d’Israéliens et promouvoir le meurtre d’autres hommes, femmes et enfants israéliens – alors ne regardez pas. Cela revient à prétendre que ça n’existe pas.

Ce qui est “offensant” et horrible, c’est l’indifférence de Facebook à l’égard du meurtre d’Israéliens que le Fatah encourage par le biais de sa plate-forme. Facebook a été créé “pour créer une communauté et rapprocher les gens“, non pour établir des lignes de communication faciles pour promouvoir le terrorisme. Le fait que Facebook permette à sa plate-forme d’être utilisée de cette façon est odieux.