(Shutterstock) (Shutterstock)

Le parti du dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a offert à la famille d’un terroriste ayant assassiné un israélien, père de six enfants, un appartement entièrement meublé, ne manquant pas par la même occasion de faire l’éloge du terroriste, qualifié de héros national. 

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Les médias palestiniens ont rapporté que la faction palestinienne du Fatah dans la région de Jénine avait offert un appartement à la famille d’Ahmad Nassar Jarrar, commandant de la cellule terroriste du Hamas qui a assassiné Rabbi Raziel Shevach en janvier près de la jonction Havat Guilad, en Samarie.

Jarrar a été tué par les troupes israéliennes un mois plus tard.

Les représentants du Fatah ont noté que le don de l’appartement «constituait l’accomplissement de l’obligation nationale envers la famille d’un martyr qui avait sacrifié sa vie pour la Palestine et dont la maison avait été rasée par l’occupant israélien« .

La mère et le frère de Jarrar ont remercié le Fatah pour son soutien.

Samedi, l’agence de presse officielle palestinienne WAFA a rapporté que le mouvement du Fatah à Djénine avait offert « un appartement entièrement meublé à la famille du martyr Ahmad Nassar Jarrar« .

Un responsable du Fatah à Jénine a déclaré que la donation de l’appartement visait à souligner que le mouvement Fatah remplissait le devoir national envers les familles des martyrs dont les maisons étaient rasées par l’occupation israélienne, selon le rapport WAFA, traduit par Institut de recherche sur les médias du Moyen-Orient (MEMRI).

Il a salué le rôle joué par tous ceux qui ont contribué à «cette tâche nationale qui, a-t-il dit, prouve que notre peuple est uni et solidaire et n’oublie pas ses martyrs qui ont donné leur vie pour la Palestine».

Sur sa page Facebook officielle, le Fatah a posté une vidéo montrant la mère de Jarrar, remerciant le Fatah pour son soutien à la famille.

Un héros national palestinien et un modèle

Après le meurtre perpétré par Jarrar, suivi de son meurtre par les troupes israéliennes, l’Autorité palestinienne (AP) et les médias qui y sont affiliés, ainsi que la page Facebook officielle du Fatah ont enchaîné les éloges à son égard , le décrivant comme un héros et un martyr, symbole de la lutte armée contre Israël et modèle pour les jeunes palestiniens.

Il convient de noter que les responsables de l’AP ont récemment fait d’autres déclarations soulignant leur aide et leur soutien aux familles de terroristes.

Ainsi, le gouverneur de Tulkarem, Issam Abu Bakr, a accompagné des représentants de l’appareil de sécurité palestinien lors d’une visite à la branche Tulkarem du Rassemblement national des familles des martyrs palestiniens et a alors évoqué « l’immense sacrifice de nos martyrs pour la liberté et l’indépendance« , visant à établir un « Etat indépendant avec Jérusalem comme capitale« .

Il a également noté l’importance d’aider les familles de martyrs et de se tenir à leurs côtés « en reconnaissance de leur sacrifice« .

Ce  soutien affiché au terrorisme représente une pratique courante de l’AP , a souligné le Centre d’information sur le renseignement et le terrorisme de Meir Amit (CIIT).

L’Autorité Palestinienne encourage les terroristes par divers procédés, et notamment en: finançant des avis de condoléances à leurs familles; publiant des avis de décès officiels du Fatah; soutenant les funérailles militaires de l’AP; fournissant  une aide financière aux familles et aux prisonniers ; et  glorifiant les « martyrs »  tués en combattant les « infidèles ».

Ces expressions de soutien « envoient le message sans équivoque au public palestinien que les attaques terroristes populaires sont soutenues par l’AP et le Fatah, et ils encouragent les palestiniens à poursuivre le terrorisme« , a déclaré le CIIT.