People attend a vigil at Pittsburgh after the synagogue massacre. (AP/Matt Rourke) (AP/Matt Rourke)
Pittsburgh massacre

“Nous nous tenons aux côtés de la communauté juive de Pittsburgh. Nous nous tenons aux côtés du peuple américain face à cette horrible brutalité antisémite”, a déclaré Netanyahou.

Par: AP et l’équipe d’Unis avec Israël

Les dirigeants israéliens de tous bords ont exprimé leur profonde tristesse et leur stupéfaction après l’intrusion d’un homme armé, ayant tenu des propos haineux et antisémites sur les réseaux sociaux, dans une synagogue de Pittsburgh. L’homme a crié selon de nombreux témoins “tous les juifs doivent mourir”, avant d’ouvrir le feu et de faire onze victimes, réalisant ainsi l’attaque antisémite la plus meurtrière des Etats-Unis.

L’attentat de 20 minutes ayant frappé la communauté Tree of Life dans le quartier de Squirrel Hill a fait six autres blessés, dont quatre policiers qui se sont rendus sur les lieux, ont annoncé les autorités.

Le suspect, Robert Bowers, a échangé des coups de feu avec la police et s’est également fait tirer dessus à plusieurs reprises.

Sachez que dans cette affaire, la justice sera rapide et sévère“, a déclaré lors d’une conférence de presse Scott Brady, procureur fédéral en chef de l’ouest de la Pennsylvanie, qualifiant le massacre “d’acte de haine terrible et indescriptible“.

Le président Donald Trump a ordonné que les drapeaux situés dans des bâtiments fédéraux situés aux États-Unis soient mis en berne, dans un “respect solennel” envers les victimes de la tuerie. Il a affirmé son intention de se rendre à Pittsburgh.

“Une scène de crime particulièrement horrible”

Selon les autorités, peu avant 10 heures, Bowers a pénétré dans la grande synagogue équipé d’un fusil d’assaut et trois armes de poing. Selon Michael Eisenberg, président sortant de Tree of Life, trois congrégations distinctes organisaient des offices de shabbat dans différentes zones du grand bâtiment. Le bureau du procureur général de Pennsylvanie a déclaré que certaines victimes s’étaient rendues à la synagogue en vue d’assister à une brit mila – une cérémonie de circoncision rituelle au cours de laquelle un petit garçon reçoit également son prénom en hébreu . Des responsables ont cependant déclaré par la suite qu’aucun enfant ne faisait partie des morts ni des blessés. .

C’est une scène de crime particulièrement horrible“, a déclaré Wendell Hissrich, Directeur de la sécurité publique de Pittsburgh, visiblement ému. “C’est l’une des pires que j’ai vu.”

Parmi les survivants, Daniel Leger, 70 ans, infirmier et aumônier auprès d’un hôpital qui se trouvait dans un état critique après une opération chirurgicale, a déclaré son frère, Paul Leger, à la Pittsburgh Post-Gazette. Daniel Léger devait diriger un oddice samedi matin, a-t-il déclaré.

Bob Jones, responsable du bureau du FBI à Pittsburgh, a déclaré que les fidèles “ont été brutalement assassinés par un tireur les visant simplement pour leur foi”.

Bowers, qui n’avait pas de casier judiciaire apparent, a exprimé des points de vue antisémites avec virulence sur un réseau social appelé Gab, selon une revue d’Associated Press concernant une version archivée des publications publiées sous son nom. La photo de couverture de son profil présentait un symbole néo-nazi et ses derniers articles comprenaient une photo d’un four crématoire semblable à ceux utilisés dans les camps de concentration nazis utilisés pour incinérer des juifs lors de la Seconde Guerre mondiale.

D’autres publications font référence à de fausses théories du complot suggérant que l’Holocauste – au cours duquel six millions de Juifs ont été assassinés – ne serait qu’une farce. Le meurtrier a également parfois employé le terme d”infestation” juive.

‘Coeur brisé et consternation’

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré qu’il était “navré et consterné” par l’attaque.

Tout le peuple d’Israël est affligé aux côtés des familles des morts“, a déclaré Netanyahou. “Nous nous tenons aux côtés de la communauté juive de Pittsburgh. Nous nous tenons aux côtés du peuple américain face à cette horrible brutalité antisémite. Et nous prions tous pour le prompt rétablissement des blessés.”

Le Président israélien Reuven Rivlin a déclaré quant à lui «les pensées et les prières d’Israël accompagnent les personnes touchées par les événements de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Nous pensons à “nos frères et soeurs, tout le peuple d’Israël, en cette période de troubles”, comme nous le disons dans la prière du matin. Nous pensons aux familles de ceux qui ont été assassinés et prions pour le prompt rétablissement de ceux qui ont été blessés.

Je suis sûr que les forces de l’ordre et les autorités judiciaires américaines vont mener une enquête approfondie sur cet événement horrible et que justice sera rendue envers l’ignoble meurtrier“, a t-il ajouté.

Naftali Bennett, ministre de l’Éducation et ministre des Affaires de la diaspora, a déclaré que “lorsque des Juifs sont assassinés à Pittsburgh, le peuple israélien souffre. Tous les israéliens sont responsables les uns des autres“. Il est sur le point de rendre visite à la communauté américaine.

Dani Dayan, consul général d’Israël à New York, qui représente l’Etat de Pennsylvanie, est arrivé à Pittsburgh “pour être avec nos frères en cette heure tragique, pour rendre hommage aux personnes assassinées, pour prier pour le rétablissement des blessés et pour apporter de l’amour à la communauté juive en deuil”.

Des milliers de personnes, certaines avec des bougies, se sont rassemblées pour une veillée en mémoire aux victimes suite à la tragique attaque.