In this image made from video, emergency services arrive on the scene of a Christmas market in Strasbourg, France, Tuesday, Dec. 11, 2018. A French regional official says that a shooting in Strasbourg has left at least one dead and several wounded in the city center near a world-famous Christmas market. The prefect of France's Bas-Rhin region says the gunman, who is still at large, has been identified. Authorities haven't given a motive for the shooting. (AP Photo) (AP)
Strasbourg attack

“Nos condoléances à ceux qui ont perdu leurs proches dans l’attaque”, a déclaré le ministère israélien des Affaires Etrangères.

Par: l’équipe d’Unis avec Israël et AP

Israël a adressé ses condoléances à la France, et en particulier aux strasbourgeois, suite à la sanglante attaque perpétrée à l’arme à feu par un terroriste islamiste mardi soir sur les passants aux abords du marché de Noël, ayant à l’heure actuelle causé trois morts, plusieurs blessés se trouvant toujours dans un état critique.

Nos condoléances à ceux qui ont perdu des proches lors de l’attaque“, a déclaré mercredi le ministère israélien des Affaires Etrangères.

L’ambassadrice israélienne en France, Aliza Bin-Noun, s’est déclarée “très attristée” par l’attaque “qui a englouti tout le pays en cette période de fêtes“.

Au nom de l’Etat d’Israël, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles des victimes et tout mon soutien et ma solidarité à la population de Strasbourg“, a-t-elle déclaré.

Les autorités françaises ont interpellé mercredi cinq personnes dans le cadre des opérations visant à retrouver le terroriste ayant frappé l’un des marchés de Noël les plus célèbres d’Europe à Strasbourg, ville du siège du Parlement européen, souvent considérée comme la capitale de l’Europe. Trois personnes ont été tuées et au moins douze autres blessées.

Le gouvernement a relevé le niveau d’alerte de sécurité du pays et envoyé des renforts de police à Strasbourg, où plus de 350 forces de sécurité sont à la recherche du terroriste. Des responsables de la police ont déclaré qu’il avait été blessé dans une fusillade avec des soldats après l’attaque de mardi soir, mais s’était échappé, et un haut responsable a déclaré qu’il aurait pu s’être échappé vers l’Allemagne voisine.

Le terroriste est un homme âgé de 29 ans qui a un casier judiciaire en France et en Allemagne et qui était accusé d’extrémisme islamique, a annoncé la police.

L’attentat constitue la dernière attaque en date ayant visé la France, après une vague d’assassinats islamistes en 2015 et 2016, et au cours d’un mois marqué par d’importantes manifestations contre le président Emmanuel Macron, ayabt provoqué des émeutes dans la capitale et exercé une lourde pression sur police.

Alors que les autorités exhortaient les habitants de la région à rester à l’intérieur après l’attaque de mardi, le maire de Strasbourg, Roland Ries, a déclaré mercredi à BFM que “la vie doit continuer” pour que la ville ne cède pas face à un “terroriste qui tente de perturber notre mode de vie. ”

La plupart des attaques terroristes les plus meurtrières que l’Europe ait perpétrées ces dernières années ont eu lieu en France. En réponse à la fusillade de mardi, le gouvernement a décidé d’élever le risque d’attaque du pays à un niveau plus élevé que l’indice officiel de menace et d’envoyer des renforts de sécurité à Strasbourg, a déclaré à Strasbourg le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.