Israeli security forces stand guard during a home demolition. (Illustrative photo. Sliman Khader/Flash90) (Sliman Khader/Flash90)

Ce matin à l’aube, Tsahal a démoli la maison d’une terroriste impliqué dans le meurtre de l’israélienne de 17 ans, Rina Shnerb.

Par TPS

Rina Shnerb était en randonnée un vendredi d’août 2019 avec son père Eitan et son frère Dvir lorsqu’une cellule du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP) a déclenché une bombe près du Danny Spring, la destination de la famille Schnerb ce jour-là. La bombe a tué Rina et blessé son père et son frère.

Tôt lundi matin, Tsahal a détruit la maison de Qassem Shibli à Kfar Qubar, membre de la cellule du FPLP qui a commis l’attaque.

Les maisons des autres membres de la cellule ont été détruites en mars.

Les démolitions ont été effectuées après que les familles des terroristes ont déposé des requêtes auprès de la Haute Cour de justice et après une nouvelle audience sur la question. Leurs pétitions ont été rejetées.

Au cours des opérations de démolition, des dizaines d’émeutiers arabes ont violemment attaqué les forces de Tsahal avec des pierres et des bombes incendiaires. Les forces ont répondu avec des méthodes de contrôle des foules.

Aucun israélien n’a été blessé dans l’incident.

Les démolitions de maisons de terroristes ont un effet dissuasif, destiné à décourager les terroristes potentiels de planifier de futures attaques.