Forças do IDF durante as buscas pelo terrorista que deixou 5 soldados feridos (Foto: IDF) Forças do IDF durante as buscas pelo terrorista que deixou 5 soldados feridos (Foto: IDF)

Related:

Selon Tsahal, 8 000 soldats actifs et 5 000 autres réservistes ont participé à l’exercice.

Par Pessa’h Benson, TPS

Les Forces de défense israéliennes ont lancé un exercice militaire surprise simulant une guerre avec le Hezbollah depuis le Liban.

L’exercice a débuté samedi soir et se poursuivra jusqu’à mardi. Des responsables militaires ont déclaré que l’exercice visait à « renforcer la préparation » de l’armée à faire face à « des événements soudains et divers scénarios » dans le nord liés au Hezbollah et à d’autres groupes mandataires iraniens.

Un communiqué de Tsahal a indiqué que l’exercice était pré-programmé et n’était lié à aucun développement actuel.

« Au cours de l’exercice, les forces s’entraîneront à gérer un déploiement soudain face à des scénarios opérationnels dans l’arène nord, en mettant l’accent sur la préparation du réseau logistique et la coopération entre les unités de l’arme terrestre« , indique le communiqué.

Il a ajouté que 8 000 soldats en service et 5 000 autres réservistes participaient à l’exercice, appelé « Warm Winter 2 ».

Israël a lancé de nombreuses frappes sur les infrastructures militaires et les armes iraniennes en Syrie depuis plusieurs années. Les responsables israéliens ne commentent pas les frappes spécifiques, mais ont reconnu les frappes de manière générale. La frappe aérienne la plus récente présumée avoir été menée par Israël était une attaque contre un lieu non divulgué dans le sud de la Syrie samedi.

Par ailleurs, selon un rapport des médias arabes largement cité samedi, Israël a menacé de bombarder l’aéroport international de Beyrouth pour des livraisons d’armes iraniennes effectuées sur des vols civils. Les responsables israéliens n’ont pas commenté le rapport, qui a été publié dans Asharq al-Awsat, basé à Londres.