Un organisme international à but non lucratif basé en Israël qui améliore les soins cardiaques pour les enfants dans les pays en développement a reçu le Prix de la Population de l’ONU de 2018.

Par: AP et l’équipe d’Unis avec Israël

Un groupe de médecins israéliens qui sauvent des vies en établissant des centres médicaux et en améliorant la qualité des soins cardiaques pour les enfants dans les pays en développement a été félicité par les Nations Unies (ONU) pour sa contribution humanitaire mondiale.

La semaine dernière, les médecins de Save a Child’s Heart (Sauve le Cœur d’un Enfant), une organisation basée à Holon au sud de Tel Aviv, ont été mis à l’honneur par l’ONU, où le co-fondateur du groupe, Dr. Sion Houri, a déclaré qu’il s’agissait d’un projet « international, non politique et non religieux. « 

Lui et deux autres médecins, Lior Sasson et Akiva Tamir, ont accepté mardi le Prix des Nations Unies pour la Population pour avoir sauvé de jeunes vies dans 57 pays, en particulier sur des terres déchirées par la guerre et en voie de développement.

L’association à but non lucratif, principalement financée par des donateurs privés et les contributions des gouvernements, a permis d’opérer près de 5000 enfants depuis sa création il y a environ deux décennies, dont plus de 2000 originaires de l’Autorité Palestinienne et Gaza et 300 d’Irak et Syrie. Le reste des bénéficiaires provenait d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient.

À l’heure actuelle, 44 enfants sont traités gratuitement au centre médical Edith Wolfson à Holon.

Un monde plus pacifique et plus productif

Les premiers patients, dans les années 1990 venaient d’Éthiopie. Parmi eux, un garçon de 15 ans qui vivait dans la rue avec une maladie cardiaque potentiellement mortelle. Après s’être rétabli, il est retourné dans son pays et a finalement ouvert une école pour les enfants des rues sans-abri. Ainsi, le fondateur de l’école a récemment amené un jeune garçon en Israël afin qu’il puisse bénéficier d’une chirurgie cardiaque.

En réparant les coeurs, sans distinction de race, de religion, de sexe, de nationalité ou de situation financière , Save a Child’s Heart contribue à un monde plus heureux, plus sain et plus pacifique.

« Beaucoup de gens peuvent penser que je suis naïf, mais nous pensons que le traitement d’un enfant atteint d’une maladie cardiaque revient à semer une graine de paix« , a déclaré Sasson, chirurgien en chef de l’organisation.

Bien que ces enfants aient des problèmes cardiaques corrigeables sans intervention, «la majorité d’entre eux mourront avant l’âge de 20 ans en raison du manque d’installations et de médecins», a déclaré le chirurgien.

Les médecins de Save a Child Heart forment maintenant de nouvelles équipes de professionnels de la santé destinés travailler au sein de l’Autorité Palestinienne, en Éthiopie, au Kenya, en Chine, en Roumanie, en Moldavie, et en Tanzanie.