Ambassador Danny Danon. (Flash 90)

« Une organisation terroriste qui demande de l’aide à l’ONU, c’est comme un tueur en série qui demande de l’aide à la police », a déclaré l’ambassadeur israélien auprès de l’ONU.

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Il semble que l’organisation terroriste du Hamas ait été légèrement vexée par les actions israéliennes et américaines prises à son encontre au sein de l’Organisation des Nations Unies: Ismail Haniyeh, le chef du bureau politique du Hamas, a envoyé une lettre à Maria Fernanda Spinosa, Présidente de l’Assemblée Générale des Nations Unies, dans laquelle il expliquait: « suivre avec une grande colère et condamner les efforts misérables et continus des États-Unis d’Amérique, non seulement en adoptant la version israélienne du conflit, mais également en apportant tout le soutien matériel et moral nécessaire à l’occupation israélienne afin qu’elle puisse poursuivre son agression contre notre peuple et de le priver de ses droits fondamentaux de liberté, d’indépendance et d’autodétermination. « 

Les tentatives de pressions ont été accentuées à travers le reste de la lettre, Haniyeh ayant poursuivi en rappelant que le Hamas « compte beaucoup sur les membres de l’Assemblée générale des Nations Unies pour défendre la légitimité internationale en soutenant le droit des peuples de se défendre et de contrecarrer ces entreprises américaines agressives », avant d’insister sur la nécessité de « travailler dur pour contrecarrer les efforts américains visant à condamner la résistance » à l’ONU.

Une démarche qui a particulièrement dérangé l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon: « le Hamas parle de droit international alors qu’il tire des roquettes sur les populations civiles, retient les corps de soldats des FDI et de citoyens israéliens et utilise son propre peuple comme bouclier humain« , ironisant sur l’attitude du Hamas: « Une organisation terroriste qui demande de l’aide à l’ONU est comme un tueur en série qui demande de l’aide à la police« .