Dr. Itay Shavit, head of pediatric ER at Rambam Health Care Campus in Haifa, examining a child in Kenya. (Courtesy)
Rambam Africa

Une équipe médicale israélienne a enseigné à ses homologues kenyans la maintenance des équipements de RCR (réanimation cardio-respiratoire), les techniques de prise en charge et les méthodes de réanimation de base et avancées.

Par: Brian Blum / Israel21c.com

Dans un pays où la médecine, la main-d’oeuvre et l’équipement sont rares, les israéliens sont arrivés. Leur objectif: enseigner la RCR avancée au cœur de l’Afrique.

Une délégation de haut rang du Ruth Rappaport Children’s Hospital au campus de Rambam Health Care à Haïfa a récemment dispensé un cours de médecine d’urgence aux médecins et au personnel infirmier de la localité de Nakuru, au Kenya.

Le cours, qui comprenait des conférences, des simulations et une formation individuelle, a été initié par le professeur Ruth Margalit, responsable de la médecine globale au Technion – Israel Institute of Technology.

«Il est très important de comprendre à quoi nous étions confrontés», a expliqué le professeur Itay Shavit, directeur du service d’urgence pédiatrique de Rambam et chef de l’équipe médicale.

«À travers les yeux israéliens, il est difficile d’imaginer comment des médicaments de qualité peuvent être administrés aux patients des hôpitaux ruraux du Kenya. Les infrastructures sont anciennes ou inexistantes, il y a une grande pénurie d’équipement médical de base… les médecins sont presque inexistants et la majeure partie du travail est effectuée par des infirmières« .

L’équipe de Rambam a enseigné à ses homologues locaux la maintenance des équipements de RCR, les techniques de prise en charge des cas, les méthodes de réanimation de base et avancées et l’utilisation d’équipements qu’ils n’avaient jamais rencontrés auparavant. Les israéliens ont apporté du matériel médical et des mannequins de simulation.

«Parce que les écarts sont importants, le défi est grand, mais il était passionnant de voir à quelle vitesse les changements ont été apportés et à quel point il est facile de faire la différence», a déclaré Ravit Idelman, infirmier en chef du département Rambam.

Rambam a prodigué des cours similaires en Roumanie.

«Lorsque nous avons accepté la proposition d’organiser le cours en Afrique, nous n’avons pas hésité un instant», a ajouté le Dr Hadas Levin Kanani, médecin urgentiste principal. «Les connaissances et les compétences aident à sauver des vies là où les besoins sont les plus grands.»

L’équipe a l’intention de retourner en Afrique pour dispenser davantage de formation sur une base régulière et «pour atteindre tous les endroits où nous et notre expérience pouvons aider», a déclaré Idelman.

Rick Hirschhaut, directeur exécutif national du centre médical American Friends of Rambam, a décrit le travail de l’équipe en Afrique comme «les valeurs humanitaires les plus élevées de la citoyenneté mondiale».