arab-israeli

D’après une étude du Times Higher Education, l’institut du Technion constitue le leader en matière de préparation des étudiants à la révolution numérique.

L’Institut technologique du Technion (situé à Haïfa, en Israël) représente le leader mondial de l’enseignement en matière de préparation des étudiants à la révolution numérique, selon un récent sondage réalisé par Times Higher Education, une société basée à Londres et chargée d’évaluer la qualité d’éducation des différentes universités.

Les sondés, employés par des entreprises multinationales, ont accordé la deuxième place à l’University College de Londres et la troisième à l’Institut des sciences et technologies de Corée. La seule université américaine du Top 10 est le Massachusetts Institute of Technology, situé à Cambridge, occupant le sixième rang.

« C’est une médaille d’honneur pour le Technion« , a déclaré le Président de l’Université israélienne, le professeur Peretz Lavie. « Ces dernières années, l’institution a mis l’accent sur la formation des étudiants pour répondre aux besoins changeants de la révolution numérique. En conséquence, la recherche interdisciplinaire du Technion se développe et progresse à pas de géant dans le cadre d’un processus où les sciences de la vie et l’ingénierie convergent. »

Lavie a ajouté que diverses technologies d’enseignement étaient employées au sein de l’institution, parmi lesquelles MOOCS (cours librement accessibles en ligne), s’ajoutant à l’emploi de plusieurs langues, ainsi qu’à une approche «en classe inversée», mettant l’accent sur l’auto-apprentissage et pour laquelle l’université fait usage de technologies telles que la réalité augmentée.

« En outre, le renforcement de la position internationale du Technion, reflété par ses succursales à New York et en Chine et des partenariats stratégiques à travers le monde, nous aide à répondre aux besoins changeants des industries« , a-t-il ajouté.

Les auteurs de l’enquête soulignent que les universités font de plus en plus fréquemment l’objet d’analyses quant à l’employabilité de leurs diplômés et que, dans certains pays, le soutien que les gouvernements leur apportent dépend de leur succès sur le marché du travail.

Source: Israël21c