Ahmed, left, and Hadeel Hamdan enjoy an Israeli medical clown at Rambam Hospital. (AP/Ariel Schalit) Ahmed, left, and Hadeel Hamdan enjoy an Israeli medical clown at Rambam Hospital. (AP/Ariel Schalit)

l y a quelques jours, plus exactement ideux, un mineur de quatre ans a été abandonné au poste-frontière d’Erez, qui relie Gaza à Israël, par son père.

Selon l’Agence de coordination des activités dans les territoires, il s’agit d’un phénomène préoccupant, car ce n’est pas le seul cas et de plus en plus d’enfants subissent le même sort chaque mois.

Le garçon parti ce mardi a reçu des soins médicaux en Israël et lorsqu’il a dû retourner dans sa ville natale, Gaza, le père a décidé de le laisser rentrer avec un étranger et de rester illégalement en Israël.

Le père, qui était censé accompagner son fils et assurer sa sécurité, a décidé de rester illégalement en Israël et de renvoyer son fils seul dans la bande de Gaza, sans figure familiale pour l’accompagner“, a-t-il déclaré selon un communiqué de l’institution israélienne qui coordonne les activités avec Gaza et la Cisjordanie.

Le colonel Iyad Sarhan, chef de l’Administration de coordination et de liaison à Gaza, a déclaré: “C’est un phénomène inacceptable. En tant que parent, je ne comprends pas comment un père peut abandonner son fils et le laisser entre des mains étrangères sans se soucier de sa sécurité et de son bien-être.

Les habitants de Gaza qui restent en Israël et violent les conditions de leurs permis violent la loi. En tant que personne et en tant que parent, j’espère que ce phénomène inacceptable cessera et que les habitants de Gaza donneront la priorité à leurs enfants. “

Source: Aurora