Israeli firefighter battles a fire started by Gaza rioters. (Yonatan Sindel/Flash90) (Yonatan Sindel/Flash90)

Pour la deuxième journée consécutive, des incendiaires arabes ont allumé des feux dans le but de nuire à la communauté d’Yitzhar en Samarie.

Par Aryeh Savir, United with Israel

Des israéliens résidant dans certains quartiers d’Yitzhar, en Samarie, se sont vus contraints de quitter leurs domiciles lundi, frappés par des incendies initiés par des habitants arabes du village voisin, Enabus. Les feux se sont rapidement répandus et se sont approchés de la commune israélienne.
Les pompiers et les habitants ont combattu les incendies, alimentés par des vents violents, et des avions ont largué des produits chimiques afin de parvenir à étouffer les incendies.
Les habitants ont ensuite été autorisés à rentrer chez eux.

Yossi Dagan, Président du conseil régional de Samarie, a déclaré dimanche qu’un incendie similaire avait été déclenché par des terroristes arabes près de la communauté d’Elon Moreh: “il semblerait que le terrorisme criminel se soit étendu de la région de Gaza à la Samarie », a t-il déclaré, avant d’appeler les forces de sécurité à capturer les incendiaires et le parlement à durcir le châtiment pour incendies criminels. “Rien n’est plus triste que de voir notre terre brûler. Nous n’allons pas rester les bras croisés et continuer à regarder des années de dur labeur dans l’agriculture partir en fumée “, a-t-il déclaré.
Il a appelé à une action rapide” avant qu’il ne reste aucune terre non brûlée en Judée-Samarie”.

Le vandalisme arabe sur les entreprises agricoles appartenant à Israël est un phénomène courant et les vignobles israéliens de Judée-Samarie ont été à plusieurs reprises pris pour cible par le sabotage arabe. Les pompiers d’Israël ont récemment combattu des centaines de flammes dans toute la Judée-Samarie et dans la région de Jérusalem.
Des terroristes basés à Gaza ont lancé des ballons attachés à des matériaux inflammables en direction des communautés israéliennes situées autour de la Bande. L’un des ballons a mis le feu à une serre de tomates dans la région d’Eshkol et a endommagé les plantations.

Au fil des années, les terroristes arabes ont fait de l’incendie criminel une arme contre Israël, profitant du temps sec et chaud pour allumer des incendies et causer des dommages considérables à la flore comme à la faune.