Social media incitement (Facebook) (Facebook)

Une campagne massive lancée par Palestinian Media Watch et appuyée par United With Israel et les défenseurs d’Israël a permis la fermeture de la page Facebook du Fatah, qui incitait au terrorisme.

Par l’équipe d’Unis avec Israël et TPS

Le parti Fatah du Président palestinien Mahmoud Abbas utilise les réseaux sociaux pour présenter les terroristes comme des héros et modèles, et via sa page Facebook “promeut instantanément le terrorisme auprès de ses 224 000 abonnés Facebook”, a récemment rapporté Palestinien Watch (PMW).

Pour lutter contre cette menace, PMW a lancé en février une campagne visant à fermer cette source de propagande en faveur du terrorisme, en publiant un rapport complet sur la page Facebook du Fatah, documentant sa glorification du terrorisme et son incitation à la violence tout au long de l’année 2018.

Le rapport montrait que le contenu du Fatah contrevenait directement aux normes de la communauté Facebook. Cependant, Facebook avait refusé de fermer la page.

PMW a publié un nouveau rapport plus tôt ce mois-ci, documentant le contenu de promotion de la terreur sur la page Facebook du Fatah au cours des six premiers mois de 2019, qu’il a partagé avec Facebook.

Parallèlement, PMW a également lancé une campagne sur les réseaux sociaux avec des organisations partenaires du monde entier pour exhorter le géant des médias sociaux à fermer immédiatement et définitivement la page du Fatah, pour violation flagrante des normes de Facebook.

United with Israel, qui compte près de 6 millions d’adeptes, a intensifié ses efforts et a exhorté ses lecteurs à donner un coup de main, renforçant les efforts de PMW avec un appel à l’action demandant à ses lecteurs de s’impliquer.

Mercredi, les efforts de PMW, de United with Israel et d’autres organisations partenaires ont porté leurs fruits: le Fatah a dû fermer sa page de propagande terroriste remplie de haine.

“Nous voulions utiliser United with Israel pour faire avancer cette cause”, a déclaré le fondateur de l’UWI, Michael Gerbitz.

“Nos dévoués abonnés ont envoyé des courriels à Brian Fishman, directeur de l’équipe mondiale de lutte contre le terrorisme sur Facebook, lui demandant de mettre un terme à la promotion du terrorisme palestinien sur sa plate-forme”, a-t-il ajouté. “Des vies innocentes étaient en danger. Il est inconcevable que cette incitation ait duré depuis si longtemps.

La campagne est en cours et les lecteurs sont priés de continuer à envoyer des courriers électroniques à Facebook à ce sujet.

Itamar Marcus, directeur de PMW, a déclaré que cet exploit constituait «une étape importante dans la guerre contre le terrorisme palestinien».

Il a exprimé l’espoir qu’il s’agirait «d’une fermeture permanente et non d’une suspension à court terme. Plus nous pourrons arrêter les réseaux sociaux promouvant la terreur, plus des vies seront sauvées.

La page du Fatah a déjà été suspendue et rétablie par Facebook.

Dans le passé, Facebook avait connu des poursuites judiciaires pour avoir simplifié la gestion de pages appartenant à des organisations terroristes et utilisées par celles-ci, mais avait généralement évité les accusations.

Les médias de l’Autorité Palestinienne (AP) ont accusé mardi PMW de “mener une guerre” contre sa page Facebook. Le Fatah est le parti au pouvoir au sein de l’Autorité Palestinienne.

«L’occupation israélienne (c’est-à-dire PMW) mène une nouvelle guerre contre la page Facebook du Mouvement du Fatah… L’occupation affirme que cette page glorifie les Palestiniens qui mènent des opérations (des attaques terroristes) contre l’occupation… Nous, au Fatah, sommes fiers de nos Martyrs », a rapporté Ma’an, une agence de presse indépendante palestinienne.