A Palestinian rioters hurls stones during clashes at Israeli forces outside Beit El. (Flash90) (Flash90)

De violentes foules arabes, en solidarité avec le Hamas, ont laissé causé des scènes de destruction rappelant l’Allemagne nazie des années 1930.

Par Aryeh Savir, TPS

Des foules musulmanes ont attaqué des cibles juives dans la ville mixte judéo-arabe de Lod lundi soir lors d’une manifestation apparente de solidarité avec le Hamas dans la bande de Gaza, laissant des scènes rappelant l’Allemagne nazie des années 1930.

Dans le cadre des attaques, les émeutiers ont pillé des synagogues, saccagé les lieux de prière et profané les rouleaux de la Torah.

Les émeutiers ont également saccagé les rues, laissant derrière eux d’importants dégâts et destructions.

Alors qu’ils s’approchaient du quartier juif, un israélien qui craignait pour sa vie a tiré sur les émeutiers et a tué l’un d’entre eux. La police, qui n’était pas sur place au moment de l’émeute, a arrêté l’homme au petit matin.

L’Organisation mondiale des synagogues a exprimé son «profond choc» face aux graves dommages causés aux synagogues des villes de Lod et de Ramlé par les émeutiers arabes et «condamne et proteste fermement contre les graves dommages causés aux lieux saints d’Israël».

«Les images dures des synagogues profanées et incendiées doivent choquer tous les citoyens de toutes les religions. Les synagogues sont le cœur battant du judaïsme et, dans l’État d’Israël, leur statut n’est rien de moins que des symboles de gouvernement. La police israélienne est appelée à agir de toutes ses forces pour cette tâche consistant à garder les synagogues et à faire appliquer la loi avec les émeutiers. »

Le maire de Lod Yair Revivo a déclaré mardi que c’était «une triste matinée pour nous tous à Lod, 70 ans de coexistence ont été piétinés par les Arabes dans une série de pogroms, de vandalisme, de dommages aux symboles du gouvernement, de bris de pare-brise et de lancers de cocktails Molotov. dans le nouvel hôtel de ville dans lequel nous sommes entrés la semaine dernière, d’énormes dégâts au musée de la mosaïque, brûler des synagogues, des écoles, des dizaines de véhicules, brûler des poubelles, détruire des drapeaux israéliens et, pire, abaisser le drapeau israélien et hisser le drapeau palestinien pendant une nuit d’émeutes qui ont blessé des policiers et des habitants qui se sont retrouvés assiégés.

«Bien que l’on ne sache pas du tout d’où cela vient, rien ne justifiait des actes de haine aussi graves», a-t-il déclaré.

Il a donné l’ordre de réparer tous les dégâts, de «transmettre un message clair aux émeutiers extrémistes, que nous ne leur permettrons pas de perturber nos vies».