A victim of the chemical attack in Syria. (Syrian Civil Defense White Helmets via AP) (Syrian Civil Defense White Helmets via AP)
chemical attack Syria

Israël a « une obligation morale de ne pas garder le silence et d’essayer d’arrêter ce massacre » a déclaré Rabbi Yossef  au sujet de l’attaque chimique en Syrie.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Le Grand Rabin Sépharade d’Israël, Rabbi Yitzchak Yosef a déclaré dimanche que l’Etat juif avait une « obligation morale de ne pas garder le silence » et devait travailler pour arrêter le massacre de civils par le régime d’Assad en Syrie.

« Je l’ai dit dans le passé et je vais le répéter: ce qui se produit en Syrie est un génocide de femmes et d’enfants dans sa forme la plus cruelle, par l’utilisation d’armes de destruction de masse« , et Israël a « une obligation morale de ne pas rester silencieux et d’essayer d’arrêter le massacre » a déclaré Yossef.

200 personnes ont été tuées et 1000 blessées dimanche au cours de ce qui semble être une attaque chimique menée par les forces d’Assad à Douma, le dernier fief de rebelles syriens à l’Est de Damas.

Evoquant le souvenir de l’Holocauste, Yossef a ajouté que « En tant que juifs ayant vécu un génocide, en tant que juifs dont la Torah est une lumière pour les Nations, essayer de mettre un terme à ce meurtre constitue une obligation morale« .

« Il s’agit d’une obligation pas moins importante que l’obligation morale de détruire le réacteur nucléaire en Syrie« , a t-il ajouté, se référant à la destruction par Israël, en 2007, du centre Al-Kibar en Syrie, qui en était aux derniers stades de construction à l’époque.

Le Président américain Donald Trump a pour sa part promis un « lourd prix à payer » pour l’attaque chimique suspectée: « plusieurs morts, parmi lesquels des femmes et des enfants, au cours d’une attaque CHIMIQUE déraisonnée en Syrie« , a t-il ainsi tweeté dimanche, avant d’ajouter: « Le Président Poutine, la Russie et l’Iran sont responsables en raison de leur soutien à Assad. Lourd prix à payer. Ouvrons immédiatement aire pour aide et vérifications médicales. Un nouveau désastre humanitaire sans aucune raison. RÉPUGNANT« .