Israeli Ambassador Ben Bourgel presents his credentials to Chadian President Mahamat Idriss Deby Itno, May 17, 2022. (Ministry of Foreign Affairs) Israeli Ambassador Ben Bourgel presents his credentials to Chadian President Mahamat Idriss Deby Itno, May 17, 2022. (Ministry of Foreign Affairs)

Les domaines d’intérêt commun comprennent l’agriculture, la gestion de l’eau, le changement climatique et la santé.

Par Aryeh Savir, TPS

L’ambassadeur d’Israël Ben Bourgel a présenté mardi ses lettres de créance au président de la République du Tchad, Mahamat Idriss Deby Itno, devenant ainsi le premier ambassadeur d’Israël accrédité auprès de l’Etat d’Afrique centrale depuis 50 ans.

« Cela marque une étape importante dans l’approfondissement des relations entre le Tchad et Israël depuis leur reprise en 2019« , a déclaré le ministère israélien des Affaires étrangères.

Bourgel et son équipe « travailleront au renforcement de la coopération entre les deux pays dans des domaines d’intérêt commun tels que les changements climatiques, l’agriculture, la gestion de l’eau et la santé« , a indiqué le ministère.

Israël et le Tchad ont renouvelé leurs relations diplomatiques en novembre 2018, 46 ans après leur rupture, alors que le Président tchadien Idriss Deby rencontrait le Premier ministre Benjamin Netanyahou à Jérusalem.

Le Tchad avait rompu ses relations diplomatiques avec Jérusalem en 1972 après une décennie de bonnes relations et de coopération. Le Tchad est un grand et important pays africain à majorité musulmane.

Le Tchad a discuté de la possibilité d’ouvrir une ambassade à Jérusalem et deviendrait le premier pays africain à ouvrir son ambassade à Jérusalem s’il le faisait.

Israël entretient des relations avec 46 pays d’Afrique, dans le cadre desquels des collaborations nombreuses et variées sont menées dans les domaines du développement, du commerce et de l’aide.

Le Tchad a été l’un des nombreux pays africains à avoir renouvelé leurs relations diplomatiques avec l’État hébreu ces dernières années.

La marée des relations renouvelées d’Israël avec l’Afrique est survenue dans la foulée de la visite historique du Premier ministre Benjamin Netanyahou dans les quatre pays africains que sont l’Ouganda, le Rwanda, l’Éthiopie et le Kenya en juillet 2016, la première visite de ce type d’un Premier ministre israélien depuis des décennies.

Quelques semaines plus tard, la République de Guinée, une nation africaine à majorité musulmane, a rétabli ses relations diplomatiques avec Israël après une pause de 49 ans.

Netanyahou avait fait du renforcement des relations d’Israël avec les nations africaines une priorité majeure. Il avait déclaré à plusieurs reprises « Israël revient en Afrique, et l’Afrique revient en Israël. Cela se produit maintenant parce qu’il est si clair que c’est bon pour l’Afrique et c’est bon pour Israël. »

En août 2017, le Sénégal et la Guinée, deux pays d’Afrique de l’Ouest à majorité musulmane, avaient envoyé leurs tout premiers ambassadeurs à plein temps en Israël.

Le dernier pays africain à avoir rétabli des relations diplomatiques avec Israël a été le Soudan, qui a suivi les Émirats arabes unis et Bahreïn en rejoignant les accords d’Abraham et en normalisant les relations avec Israël.

Après presque 20 ans, Israël a rejoint l’Union africaine en juillet 2021, une réussite diplomatique importante. Il a créé un comité en février 2022 pour poursuivre les consultations au sujet du statut d’observateur d’Israël. Les conclusions du comité seront présentées lors du sommet de l’Union africaine en 2023.