Imam Hassen Chalghoumi (L) and IDF Spokesperson Brig. Gen. Ronen Manelis. (Screenshot)

L’imam Hassen Chalghoumi a procédé à une rencontre historique avec le Porte-parole de Tsahal, et en a fait l’écho sur les réseaux sociaux… Ce qui lui a valu plusieurs menaces de mort. 

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

L’imam franco-tunisien Hassen Chalghoumi a été menacé de mort après avoir rencontré le porte-parole de l’armée israélienne, le Général Ronen Manelis la semaine dernière et avoir publié la rencontre historique sur les réseaux sociaux.

Chalghoumi, imam modéré connu pour sa remise en cause de l’islamisme radical et de l’intégrisme musulman, a rencontré le Porte-parole de l’armée israélienne, Manelis, en France. Les deux hommes ont déclaré à l’issue de leur entretien avoir “une compréhension commune du terrorisme et de ses dangers”.

Ils ont conjointement condamné le Hamas et l’Iran pour leurs actes de violence et de terrorisme et ont parlé de paix et de coexistence fondées sur la religion.

La vidéo a également suscité des réactions négatives d’autres dirigeants musulmans, qui ont condamné l’amitié que Chalghoumi porte envers Israël, tandis que d’autres sont allés plus loin, proférant des menaces. L’imam a déposé plainte auprès de la police, a rapporté dimanche le site d’information Ynet.

Chalghoumi, qui a visité l’État hébreu par le passé, est un défenseur bien connu d’Israël et a déjà été menacé pour cette position.

En mai 2006, sa maison avait été saccagée après une cérémonie commémorative de l’Holocauste à Drancy. Sa coopération avec des organisations juives en France lui a même valu le surnom d’ «Imam des Juifs».

Chalghoumi s’est prononcé contre l’islam politique, affirmant que des extrémistes musulmans comme l’Etat islamique avaient émergé “de nos propres pays, parmi nos propres enfants”.

Chalghoumi, imam de la mosquée de Drancy en Seine-Saint-Denis, a déclaré que les personnes qui avaient rejoint l’Etat islamique en Syrie et en Irak ne devraient pas rentrer. “Ce sont des assassins“, a-t-il dit. “A la suite des crimes brutaux qu’ils ont commis, ils sont devenus des barbares