Olim from France arrive in Israel. (Jewish Agency/Facebook)
Aliyah France

Les médias israéliens ont annoncé que le gouvernement était sur le point de créer un organe spécialement dédié à l’absorption des immigrés français, dont le nombre a augmenté à l’apogée d’une vague d’antisémitisme ayant frappé l’Europe.

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a chargé le ministre des Affaires de la Diaspora, Naftali Bennett, de créer un plan visant à stimuler l’immigration de juifs en provenance de France, a rapporté dimanche le journal Times of Israel.

Alors que le nombre de juifs immigrés en France a augmenté de façon abrupte au cours de la dernière décennie, Bennett pense que des centaines de milliers d’autres cherchent à immigrer, ou “feront l’Aliyah“, terme désignant le retour du peuple juif vers sa Terre.

“Les gouvernements israéliens ont manqué une opportunité historique ces dernières années, résidant dans l’immigration en provenance de France”, a déclaré Bennett dans un communiqué, a rapporté le Times.

La France, comme beaucoup de ses voisins européens, a été témoin d’une forte augmentation des crimes et du harcèlement antisémites au cours des dernières années. Les juifs sont non seulement menacés par des sources traditionnelles, telles que des groupes haineux néonazis, mais sont de plus en plus souvent voués à la diffamation par des groupes de gauche qui qualifient leur discours antisémite de “critique anti-israélienne” ou de “parti pro-palestinien“.

L’afflux de migrants arabes et musulmans sur le continent a également ravivé un antisémitisme islamique classique, répandu dans le monde arabe.

«Il y a 200 000 Juifs en France qui veulent immigrer ici et tous les systèmes étatiques ne sont tout simplement pas préparés à cela», a averti Bennett.