In this photo was released by Oman News Agency, Oman's Sultan Qaboos, left, receives Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu in Muscat, Oman, Friday, Oct. 26, 2018. Israel and Oman do not have diplomatic relations. The meeting was the first between leaders of the two countries since 1996 and former Israeli premier Yitzhak Rabin made a similar surprise visit to Oman two years earlier. (Israeli Prime Minister's Office via AP) In this photo was released by Oman News Agency, Oman's Sultan Qaboos, left, receives Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu in Muscat, Oman, Friday, Oct. 26, 2018. Israel and Oman do not have diplomatic relations. The meeting was the first between leaders of the two countries since 1996 and former Israeli premier Yitzhak Rabin made a similar surprise visit to Oman two years earlier. (Israeli Prime Minister's Office via AP)
Oman's Sultan Qaboos

«Beaucoup de choses ont changé depuis la création du petit État d’Israël en 1948!”

Par Benjamin Kerstein, The Algemeiner

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a déclaré mardi qu’Israël avait «des contacts» avec «la plupart des pays arabes». S’exprimant à Tel Aviv lors d’une cérémonie à la mémoire des personnes tuées dans l’incident d’Altalena en juin 1948, Netanyahou a déclaré: «Nous entretenons des contacts ouverts comme secrets avec de nombreux dirigeants du monde arabe. Il existe des contacts diversifiés entre l’État d’Israël et les pays arabes, et cela concerne la plupart des pays arabes. ».

S’exprimant au sujet du prochain forum économique organisé par les États-Unis à Manama, Netanyahou a déclaré: «Bientôt, une conférence importante se tiendra à Bahreïn, que nous saluons, au cours de laquelle les États-Unis tenteront de créer un avenir meilleur – et de résoudre les problèmes de – La région. Bien sûr, les Israéliens seront présents “, a déclaré Netanyahou, confirmant que, comme l’avaient affirmé de nombreuses rumeurs, des hommes d’affaires israéliens participeraient à l’atelier, même si les représentants du gouvernement n’étaient pas présents.
Il a également déclaré: «Au début de la semaine prochaine, une réunion historique et sans précédent aura lieu à Jérusalem entre les conseillers pour la sécurité nationale des États-Unis, de la Russie et d’Israël. Il s’agit d’un sommet très important pour assurer la stabilité au Moyen-Orient en période de turbulence.  Ce qui est important dans cette réunion trilatérale entre ces deux superpuissances et l’État d’Israël, c’est qu’elle témoigne grandement du statut international actuel d’Israël parmi les nations”, a ajouté le Premier ministre.