An Iron Dome battery in action. (AP/Tsafrir Abayov) (AP/Tsafrir Abayov)

L’intérêt accru pour la technologie militaire israélienne redore l’image de l’État hébreu en Europe.

Par Pessa’h Benson, Unis avec Israël

La Roumanie est sur le point de devenir le premier pays européen à acquérir le système israélien Dôme de Fer, a rapporté Haaretz mardi.

Le ministre roumain de la Défense, Vasile Dincu, n’a fait que confirmer à Haaretz que son pays avait l’intention d’améliorer la coordination de la défense avec Israël.

« Nous voulons apporter les connaissances et l’innovation technologiques israéliennes en Roumanie », a-t-il déclaré.

« Notre industrie militaire est démodée. Et j’ai découvert qu’Israël, contrairement à d’autres, est un pays qui ne veut pas seulement vendre du matériel militaire, mais veut également obtenir une licence pour le fabriquer en Roumanie, et c’est très important. Cela nous permettra d’exporter les systèmes d’armes vers l’OTAN. »

Dincu a confirmé que la Roumanie avait déjà huit accords d’achat avec des entreprises de défense israéliennes et a expliqué s’attendre à ce que ce nombre augmente. Il a spécifiquement mentionné qu’Elbit Systems avait « de bonnes chances » de remporter des appels d’offres pour des projets liés aux drones, aux radars et à la guerre électronique.

Certains des accords actuels, a ajouté Dincu, ont conduit à la construction de quatre usines en Roumanie qui fabriquent des pièces pour drones, des tourelles de chars et des équipements électroniques.

Dincu a ajouté qu’il aimerait voir la Roumanie et Israël organiser des manœuvres militaires conjointes. La Roumanie autorise actuellement l’armée de l’air israélienne à s’entraîner dans son ciel.

Il a souligné que le renforcement des liens de défense avec Israël aiderait la Roumanie à se défendre contre sa plus grande menace, la Russie. « Même si ce n’est pas une menace directe« , a-t-il dit. « Nous faisons partie de la défense collective de l’OTAN et opérons dans ce cadre. Nous devons nous défendre. »

En 2021, Israël a vendu 11,3 milliards de dollars d’exportations de défense, un record historique. Les responsables du ministère de la Défense l’ont attribué à un intérêt accru pour la technologie militaire israélienne et à des commandes plus importantes.

Ce nombre devrait être bientôt dépassé alors que l’Europe augmente ses dépenses de défense pour contrer les menaces russes. L’Allemagne est intéressée par l’achat du système de défense antimissile balistique avancé Arrow-3 d’Israël. S’il est finalisé, ce serait la première vente du système.

S’exprimant lors de la récente Jerusalem Post Conference à New York, David Siegel, Président des Amis du Réseau européen du leadership (ELNET), a déclaré : « D’ici la fin de 2022, nous prévoyons que plus de la moitié des exportations de défense d’Israël iront vers l’Europe. ”

ELNET est une organisation à but non lucratif dédiée au renforcement des relations euro-israéliennes.

Les drones israéliens, la guerre électronique et les systèmes radar se vendent bien, mais le Dôme de Fer et l’Arrow-3 sont les articles les plus en vue.

Une complication pour les ventes potentielles à la fois du Dôme de Fer et d’Arrow-3 vient des États-Unis. Dans le cadre de l’aide de Washington pour financer le développement et la production des deux systèmes, Israël et les États-Unis ont convenu de ne pas transférer les systèmes à un tiers sans le l’accord de l’autre.

Une grande partie de la vague de dépenses en Europe ira toujours aux entreprises américaines. Mais l’intérêt accru pour la technologie militaire israélienne rehausse le profil de l’État hébreu en Europe.