(Shutterstock) (Shutterstock)
Terror funds

Les chiffres sont tombés, et ils sont alarmants…

Par l’équipe d’Unis avec Israël, avec des sources de Palestin Media Watch

Bien que la politique de l’Autorité Palestinienne consistant à fournir des récompenses financières aux terroristes soit bien documentée, un rapport récent de Palestinian Media Watch (PMW) révèle que ces allocations peuvent dépasser les salaires perçus par les médecins et les juges de la société palestinienne.

Selon le rapport du PMW, basé sur des traductions d’articles du quotidien officiel de l’AP, Al-Hayat Al-Jadida, entre autres sources, les salaires sont suffisants pour permettre aux membres du groupe terroriste du Hamas d’envier son rival, l’Autorité Palestinienne. et son organisation faîtière, l’OLP.

A titre d’exemple, Khader Mahjez, un terroriste auto-identifié arrêté en tant que membre fondateur du Hamas, a expliqué: “L’OLP n’était pas d’accord avec moi au sujet de mon affiliation avec le Hamas lorsque j’étais l’un de ses fondateurs [du Hamas], mais emprisonné pour [être affilié au] Hamas, l’OLP m’a versé une indemnité et ne m’a pas interrogé sur mon affiliation organisationnelle.

Marwan Abu Shariah fait une déclaration similaire, affirmant: “Je suis favorable à l’OLP et je m’inquiète de son sort car, lorsque j’étais en prison, mon père s’est rendu dans un ministère de l’OLP à Amman et a reçu une allocation mensuelle de leur part destinée aux prisonniers mariés, sans qu’ils lui posent des questions sur mon affiliation et mon opinion sur l’OLP “.

Il a ajouté: “Je suis favorable à l’OLP car j’ai découvert que tous les prisonniers, et parmi eux les prisonniers du Hamas et du Jihad islamique, percevaient leur salaire de l’OLP et que, parfois, ils étaient supérieurs à ceux des juges C’est alors que leurs factions ne leur ont pas donné, à eux et à leurs familles, un dixième de ce que l’OLP leur avait donné, malgré les difficultés et le harcèlement auxquels l’OLP est confrontée à ce sujet. Sans ces salaires, ils seraient abandonnés à leur destin. Il en va de même pour les martyrs et les blessés. ”

Selon PMW, “Ces rares déclarations montrent que [le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud] Abbas, par la voie de ces versements de l’Autorité Palestinienne aux terroristes, achète l’allégeance des habitants palestiniens à Gaza, terroriste par terroriste”.

En vertu de la loi de 2004 sur les personnes incarcérées et sur les prisonniers libérés de l’Autorité Palestinienne, les prisonniers et les ex-détenus ont le droit de recevoir une indemnité de l’Autorité Palestinienne, qui a reconnu qu’en 2018, elle avait versé plus de 134,2 millions de dollars en salaires et autres avantages aux terroristes et prisonniers libérés.

Auparavant, PMW avait exposé le rôle que le programme de rémunération de meurtres l’Autorité Palestinienne allait à l’encontre de la lutte contre le terrorisme, les Palestiniens admettant qu’ils commettaient délibérément des attaques uniquement pour recevoir des paiements de l’AP pour eux-mêmes ou pour leur famille.

Ainsi, Khaled Rajoub avait avoué qu’après avoir accumulé des dettes énormes, il avait tenté d’assassiner des soldats israéliens et espérait qu’il serait lui-même tué, “afin que mes enfants reçoivent une allocation [de lAutorité Palestinienne] et vivent heureux“.

Lorsqu’on a demandé à Rajoub s’il tenterait à nouveau le meurtre, il a répondu: “Bien sûr, à 100%. Je vous le dis, si vous me libérez, je le referai dès que possible. J’apporterai une autre voiture, et j’irai trouver des soldats au premier poste militaire que je vois. Je vais en tuer autant que possible, ils vont me tirer dessus et je vais mourir. Il n’y a pas d’autre solution. “