Le terroriste palestinien qui a tué un bébé âgé de 4 jours lors de l’attaque par balle de dimanche dernier a eu droit à des hommages publics de la part de l’Autorité Palestinienne suite à son élimination par Tsahal.

Par: The Algemeiner

Saleh Omar Saleh Barghouti a ouvert le feu sur un groupe d’israéliens près de la communauté juive d’Ofra, blessant grièvement une femme enceinte. Son bébé, un garçon, a été mis au monde par une césarienne pratiquée en urgence, mais il est décédé mercredi.

Lors d’une autre intervention mercredi, Ashraf Walid Suleiman Na’alwa, qui a tué deux israéliens au complexe industriel de Barkan en octobre, a également été arrêté et tué.

Selon l’ONG israélienne Palestinian Media Watch, les deux assassins ont été félicités et regretés par le Fatah.

« Les héroïques martyrs (Shahids) de la patrie esquissent la carte de la patrie avec leur sang pur, pour que la Palestine vive libre et arabe« , a écrit le Fatah sur Facebook. « Eternité et gloire à vous. »

«Ils [les vents] ont répandu une odeur à l’endroit. Ils disent qu’elle est similaire à l’odeur de musc – et ce n’est pas surprenant, car sur cette terre se trouve un martyr tué pour son Seigneur et sa terre», est-il écrit sur le post.

« Son âme pure est allée vers le Seigneur des cieux et de la terre afin de profiter des plaisirs du monde à venir, où il n’y a pas d’occupation, de tyrannie ou de meurtre« , poursuit le message. «Même la balle qui est entrée dans son corps ne voulait pas le quitter. Elle s’est installée dans ses veines chaudes et doit rester avec lui pour toujours. Ce sont les martyrs de la Palestine. Ils vivent aujourd’hui avec leur Seigneur. »

Un autre message disait à propos de Barghouti: « Il aimait la terre qui lui donnait sa bonté, il l’honorait et lui murmurait à l’oreille: » Je te donnerai la chose la plus précieuse que j’ai, mon sang et mon âme. « 

Sous une image de Na’alwa, le Fatah a déclaré qu’il «était mort en martyr».