Yair Lapid, chairperson, Yesh Atid party. (Miriam Alster/Flash90) Yair Lapid, chairperson, Yesh Atid party. (Miriam Alster/Flash90)

A 23 heures hier, le leader de Yesh Atid, Yair Lapid, a signé un accord de coalition avec plusieurs partis, dont les partis de droite Yemina et le parti arabe Ra’am. La coalition doit être finalisée lors d’un vote à la Knesset.

Un peu plus d’une demi-heure avant l’expiration du mandat du chef de l’opposition Yair Lapid, ce dernier a annoncé au Président Reuven Rivlin qu’il avait réussi à former un gouvernement pour remplacer le Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Qualifiée de gouvernement « d’unité », cette coalition gouvernementale est la première de l’Histoire d’Israël à intégrer un parti arabe. Les partis impliqués vont de la droite Yamina et Nouvel espoir à la gauche Meretz et la liste arabe Ra’am.

Le chef de Yamina, Naftali Bennett, sera le premier à occuper le poste de Premier ministre dans une rotation avec Lapid.

Le gouvernement « fera tout ce qui est en son pouvoir pour unir et connecter toutes les parties de la société israélienne », a déclaré Lapid au Président.

« Je vous promets, Monsieur le Président, que ce gouvernement travaillera au service de tous les citoyens israéliens, ceux qui ont voté pour lui et ceux qui ne l’ont pas fait. »

« Il respectera également ses opposants, fera tout ce qui est en son pouvoir pour unir et connecter toutes les parties de la société israélienne », a-t-il déclaré.

Les négociations ont rencontré un certain nombre d’obstacles avant la signature de l’accord. Les négociations se poursuivront dans les prochains jours pour résoudre les différends restants.

La coalition doit être finalisée lors d’un vote à la Knesset dans les 12 prochains jours.