(AP/Oded Balilty) (AP/Oded Balilty)
Cyclists in Jerusalem

Moment historique pour le sport israélien, la 101ème édition de la course cycliste Giro d’Italia connaîtra son “Grand départ” à Jérusalem.

Par AP et l’équipe d’Unis avec Israël

Après des mois d’intenses préparations, Israël est prêt à mettre les choses en route cette semaine à l’occasion d’un accueil historique de la course cycliste Giro d’Italia.

Les meilleurs coureurs du monde débuteront la course à Jérusalem vendredi, première fois qu’un Grand Tour cycliste se tiendra hors d’Europe. Il s’agit du plus grand et prestigieux événement sportif jamais accueilli par Israël. Chris Froom, quadruple champion de France, espère devenir la troisième personne à remporter d’affilée les trois titres du Grand Tour.

Pour Israël, le fait d’accueillir l’événement marque un coup majeur qui devrait attirer des dizaines de milliers de touristes, et l’occasion de présenter son peuple et ses paysages à une audience télévisuelle internationale.

Au cours de ses 101 ans d’Histoire, le Giro s’est déjà ouvert une douzaine de fois hors d’Italie, mais jamais hors d’Europe.

Son arrivée en Israël et le résultat des efforts de lobbying de Sylvan Adams, un passionné de cyclisme israélo-canadien, qui a évoqué l’idée que cela coïncide avec les 70 ans de l’Indépendance de l’Etat d’Israël. Il a déclaré que son but était double: promouvoir le sport en Israël et projeter au monde l’image “normale” du pays, plutôt que la classique association à la guerre et au conflit qui en est faite.

Montrer la beauté du pays

C’est un mini-Giro, si vous voulez. En trois jours, nous pouvons parcourir un pourcentage du pays semblable à ce que l’Italie fait au cours de la course entière”, a déclaré Adams à The Associated Press. “Nous allons montrer la beauté de notre pays, qu’Israël est un pays sportif, ouvert et libre, et surtout sûr”.

Le Giro lui-même a provoqué un petit tollé lorsque les organisateurs ont annoncé que la première étape se tiendrait dans “Jérusalem Ouest”, agaçant Israël qui considère que la ville entière est sa capitale éternelle. Le Giro est finalement revenu en arrière pour n’utiliser que “Jérusalem”.

Il n’a jamais été envisagé que la course traverse la vieille ville et ses environs, ses routes étroites et cahoteuses ne se prêtant pas à la course.

Après l’épreuve chronométrée d’ouverture de 9,7 kilomètres dans la région montagneuse de Jérusalem, la seconde étape de 167 kilomètres se fera le long de la côte méditerranéenne de Haïfa à Tel Aviv. L’étape 3 suivra une route longue de 229 kilmètres – la deuxième étape la plus longue de toute la course – de Beer Sheva dans le désert du Néguev à la pointe la plus au sud d’Israël, à Eilat, le long de la mer rouge.

Première participation israélienne au Giro

Les 176 cyclistes sont répartis en 22 équipes de 8, parmi lesquelles se trouvent les deux premiers israéliens à participer à un Grand Tour dans le cadre de l’équipe inaugurale de l’Académie cycliste israélienne. La course sera ensuite transférée en Italie et l’île de Sicile.

L’événement comporte 21 jours de course, totalisant 3 546,2 kilomètres, dont 44 d’élévation verticale.