IDF soldiers combat a Hamas-ignited fire. ( (Moshe Shai/Flash90)
Gaza fire

Avec plus de 8 000 acres détruits par les ballons et les cerfs-volants incendiaires du Hamas, les kibboutz adjacents à la bande de Gaza ont mis en place des unités de pompiers volontaires pour mieux lutter contre l’incendie criminel.

Par: Nikki Guttman, Israel Hayom via JNS.org

Les ballons et les cerfs-volants incendiaires lancés depuis la bande de Gaza ont détruit quelque 8 150 acres de terres israéliennes, principalement dans la région périphérique de Gaza, au cours des 10 derniers mois. Pour mieux faire face à ce défi, 16 israéliens ont décidé de participer à une formation de pompiers volontaires.

Une fois leur formation achevée dans deux semaines, les volontaires feront officiellement partie des forces de lutte contre les incendies du kibboutz Or Haner et se verront attribuer leur propre camion de pompiers.

Selon Eyal Hajbi, responsable de la sécurité du conseil régional de Shaar HaNegev, cette formation représente l’un des moyens par lesquels la région se prépare à la prochaine vague d’incendies criminels de cet été.

«Nous nous préparons pleinement pour l’été 2019 car le Hamas n’a jamais dit qu’il cesserait de lancer des ballons et des cerfs-volants [incendiaires]. Ces dernières semaines, des ballons explosifs ont été envoyés vers Israël. Les ballons incendiaires ont été interrompus pendant un certain temps à cause du mauvais temps. Nous nous attendons à ce qu’ils renouvellent les lancements quand il fera plus chaud.  »

Des unités de volontaires ont été ouvertes au Kibboutz Nahal Oz et au Kibboutz Kfar Aza, et «nous nous penchons sur l’ouverture d’une unité de volontaires au Kibboutz Bror Hayil, entre autres», a déclaré Hajbi.

«Il reste encore beaucoup à faire. Les travaux sont menés grâce à une coopération extraordinaire entre le conseil, les communautés et les services de secours et d’incendie d’Israël. L’unité de volontaires d’Or Haner constitue une brique supplémentaire dans le mur de défense contre les incendies », a-t-il ajouté.

Lucy Miransky, l’une des deux femmes participant à la formation, a déclaré à Israel Hayom vendredi: «Nous avons fait un exercice en direct consistant à ouvrir une voiture et à simuler un incendie. Malgré toutes les difficultés, j’ai passé un bon moment. Les outils pèsent une tonne, et nous ne sommes que deux femmes, mais nous faisons tout ce que font les hommes« .

«Nous avons eu beaucoup d’incendies dans le kibboutz et plusieurs fois des avions de lutte contre l’incendie ont été appelés. Dieu merci, nous pouvons maintenant nous protéger plus rapidement au lieu d’attendre que les pompiers soient envoyés. Nous pouvons nous occuper des incendies ou au moins stabiliser la situation jusqu’à ce que des renforts arrivent. »

«Nous ne pensons pas que les choses s’amélioreront. Ils lancent des ballons incendiaires. Maintenant que c’est l’hiver, ils lancent des ballons explosifs, et il n’ya pas de pronostic à ce sujet », at-elle déclaré.

En participant à ce cours, Miransky «a l’impression de défendre mon domicile. C’est encourageant de savoir que je peux réagir et comment le faire. «