Prime Minister Benjamin Netanyahu and Transportation Minister Israel Katz participate in the official opening ceremony of the new Ramon airport, named in memory of Ilan and Asaf Ramon, near the southern Israeli city of Eilat, on January 21, 2019. Photo by Yonatan Sindel/Flash90 *** Local Caption *** ùãä úòåôä àéìï øîåï àñó øîåï àéìú ãøåí éùøàì áðéîéï ðúðéäå éùøàì ëõ è÷ñ ôúéçä Yonatan Sindel/Flash90
Benjamin Netanyahu and Yisrael Katz inaugurating the new Ramon Airport in Eilat. (Yonatan Sindel/Flash90)

Construit pour un coût d’environ 500 millions de dollars, l’aéroport offre une capacité annuelle de 2,5 millions de passagers. Il est capable de gérer 20 décollages et atterrissages par heure et de prendre en charge des gros avions, tels que les Boeing 747.

Par: Ilan Gattegno et Ronit Zilberstein, Israel Hayom via JNS.org

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyaohu et le ministre des Transports et de la Sécurité routière, Yisrael Katz, ont inauguré l’aéroport international de Ramon au sud d’Israël le 21 janvier.

Le nouvel aéroport desservira la station balnéaire d’Eilat, au sud du pays, située à environ 20 km au sud. L’ancien aéroport de la ville ne peut gérer que huit vols par l’heure et aucun avion gros porteur.

L’aéroport international de Ramon est le premier aéroport civil construit en Israël depuis 1948. Il porte le nom du premier astronaute israélien, Ilan Ramon, décédé lors de la catastrophe de la navette spatiale Columbia en 2003, et du fils de Ramon, Assaf, pilote d’avion. décédé au cours d’un accident d’entraînement en 2009.

L’épouse de Ramon et mère d’Asaf, Rona Ramon, est décédée le 17 décembre dernier.

L’aéroport, dont la construction a coûté environ 500 millions de dollars, offre une capacité annuelle de 2,5 millions de passagers et peut être agrandi. Il est capable de gérer 20 décollages et atterrissages par heure et de prendre en charge les gros avions, tels que les Boeing 747.

Les responsables espèrent que le nouvel aéroport contribuera à faire d’Eilat une destination touristique plus attrayante et un choix privilégié pour les conférences internationales, en partie parce qu’il sert de point de transit pour les touristes qui souhaitent passer d’Israël en Égypte et en Jordanie.