Shutterstock Shutterstock

Les propos d’Emmanuel Macron concernant la publication de caricatures de Mahommet ont également eu des répercussions sur le sol israélien, où les communautés arabes expriment, souvent avec une haine palpable voire menaçante, leur opposition au Président français.
En parallèle, les autorités israéliennes ont apporté leur soutien à la France et à la liberté d’expression.