Armenians worship freely in Israel. ( (Hadas Parush/Flash90)
Armenians Israel

Related:

Etre chrétien en Israël apparaît aujourd’hui d’une extrême simplicité. Pourtant, à quelques kilomètres seulement de Jérusalem, sous le règne du Hamas, le quotidien des chrétiens de Gaza prend une toute autre forme. 

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Pas de Noël pour les chrétiens de Gaza: les menaces proférées par les terroristes du Hamas ont en effet été des plus dissuasives.

Le comité de la résistance populaire, une coalition de groupes terroristes palestiniens armés, a publié un dépliant présentant un arbre de Noël en feu et des menaces en arabe interdisant les célébrations chrétiennes, selon The Jerusalem Post.

A ce titre, ledit dépliant des Brigades Al-Nasser Salah al-Deen contient un verset du Coran avertissant les musulmans de “ne pas suivre le chemin des Juifs et des Chrétiens“.

Les règles énoncées sont claires; ‘il est “absolument interdit” de célébrer les fêtes de Noël, sans exception aucune.

Par ailleurs, le Hamas, mouvement terroriste islamique qui règne sur la bande de Gaza, disperse depuis plusieurs années des prospectus dans les restaurants et les hôtels, interdisant aux établissements d’organiser des célébrations du Nouvel An.

Avant la prise de Gaza par le Hamas en 2007, la population chrétienne de l’enclave côtière comptait plus de 3 000 personnes. Aujourd’hui, il ne reste que 1 000 chrétiens, pour la plupart orthodoxes.

Contraste: Noël célébré en toute liberté en Israël

Alors que la population chrétienne diminue sous le régime palestinien, elle ne cesse de croître en Israël, seul pays du Moyen-Orient à protéger les chrétiens et à leur permettre de pratiquer leur foi librement et en toute sécurité.

Les autorités israéliennes ont œuvré pour faciliter les célébrations palestiniennes, en assouplissant les restrictions de sécurité en l’honneur des vacances de la saison.

En Israël, les pèlerins chrétiens et les habitants de la ville ont organisé une messe lundi soir dans divers endroits d’Israël pour célébrer les fêtes.