An apartment building and surroundings in Sderot suffer serious damage from a rocket attack fired from the Gaza Strip last night, August 9, 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
Sderot rockets

Les Forces de défense israéliennes ont ordonné aux résidents une série de mesures de sécurité en raison des tirs intenses de roquettes et d’obus de mortier tirés sur Israël par des groupes terroristes.

Bien qu’elle ait initialement autorisé les camps uniquement dans les zones protégées, l’armée israélienne a modifié les instructions ces dernières heures, annulant toutes les activités.

Les activités au sein des établissements universitaires ont également été annulées, tandis quel’on a demandé aux agriculteurs de ne plus travailler en plein champ.

Au-delà de ces mesures de sécurité, les habitants de la zone devaient rester près des abris anti-bombes. Tous les types de réunions de groupe ont été expressément interdits.

Pour le moment, les bureaux gouvernementaux et les entreprises privées sont autorisés à fonctionner avec des capacités limitées.

Les forces de défense israéliennes ont annoncé qu’aucun train ne circulerait entre la ville frontalière de Sderot et la ville côtière d’Ashkelon et que la plage de Zikim resterait fermée pour le moment.

Suite aux attaques de Gaza, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Lieberman ont rencontré pendant la nuit (de mercredi à jeudi) des officiers supérieurs de Tsahal et d’autres services de sécurité au Quartier Général de l’armée à Tel Aviv, pour analyser la situation et décider d’un plan d’action.

Les sirènes ont retenti dans les communautés israéliennes toute la nuit (de mercredi à jeudi) et des milliers de familles ont dormi dans des abris anti-aériens et des espaces protégés.

Source: Aurora