Madonna on stage during the Women's March. (AP/Jose Luis Magana) AP/Jose Luis Magana
Madonna on stage during the Women's March. (AP/Jose Luis Magana)
La pop star Madonna a rejeté les nombreuses pressions et les appels au boycott exercés sur elle au sujet du concours de l’Eurovision, qui se tient cette année en Israël, affirmant qu’elle “ne cesserait jamais de faire de la musique à la convenance politique de certains”.
Par l’équipe d’Unis avec Israël et AP
Madonna a publié une déclaration mardi, avant son arrivée à Tel Aviv, où elle est invitée à se représenter lors de l’Eurovision.
Alors que la pop-star internationale a déclaré que son coeur “se brisait à chaque fois qu'[elle] entendait parler des vies innocentes perdues dans cette région“, elle a juré qu’elle “ne cesserait de faire de la musique pour satisfaire les idées politiques de certains“.
Elle a également prié pour” une nouvelle voie vers la paix “.
Le mouvement de boycott ciblant Israël a fréquemment recours à la coercition et à d’autres types de pressions pour forcer les musiciens à annuler des concerts en Israël. Ce mouvement prétend revendiquer la défense des droits des palestiniens. Mais son véritable objectif est de faire complètement disparaitre l’État d’Israël. Le BDS a été lié à des groupes terroristes et son fondateur, Omar Barghouti, a eu recours à une rhétorique antisémite incendiaire.
Madonna s’est produite à plusieurs reprises en Israël et il a été rapporté ces dernières années qu’elle envisageait d’acheter une propriété près de Tzfat, la capitale de la Kabbale, une forme de mysticisme juif qui a attiré des adeptes non juifs au cours des deux dernières décennies.