Assem (L) and Saleh (Barghouti at a rally near Ramallah after the former was released from Israeli prison in April 2018 (Twitter) Assem (L) and Saleh (Barghouti at a rally near Ramallah after the former was released from Israeli prison in April 2018 (Twitter)
Assem and Saleh Barghouti

Poursuivant sa politique de “Payer pour tuer”, l’Autorité Palestinienne offrira à Assem Barghouti, qui a été capturé et arrêté mardi matin, un salaire de départ plus élevé que celui d’autres tueurs de nourrissons en raison de ses actes terroristes antérieurs.

Par Itamar Marcus et Maurice Hirsch, Palestinian Media Watch

Assem Barghouti, soupçonné d’avoir participé au meurtre d’Amiad Ish-Ran, ayant survi seulement quatre jours après que sa mère enceinte ait été touchée au ventre, et du sergent d’état-major de l’armée israélienne, Yuval Mor Yosef, du sergent Yosef Cohen, et ayant par ailleurs blessé de nombreuses autres personnes, a été arrêté mardi matin.

Conformément à la loi et aux règlements de l’Autorité Palestinienne (PA), Barghouti ayant été arrêté par Israël pour sa “participation à la lutte contre l’occupation“, il bénéficiera d’un salaire mensuel de 6 000 shekels versé par l’Autorité Palestinienne. Selon la loi de l’Autorité Palestinienne, son salaire augmentera avec le temps pour atteindre 12 000 shekels par mois.

Le salaire de départ de Barghouti est plus élevé que celui de la plupart des autres prisonniers terroristes, puisqu’il avait déjà passé 11 ans en prison pour avoir participé à des activités terroristes. Au cours de sa première peine en prison, Barghouti a perçu une somme cumulée estimée à 447 000 shekels.

En outre, conformément aux lois et aux règlements de l’AP, lors de sa libération, Barghouti avait également eu droit à une prime de libération ponctuelle de 6 000 USD et à un salaire garanti payé par l’Autorité même s’il ne travaillait pas.

Assem Barghouti n’est pas le seul tueur de bébé à percevoir un salaire mensuel de l’Autorité Palestinienne.

Parmi les autres bénéficiaires figurent Amjad et Hakim Awad, qui ont assassiné cinq membres de la famille Fogel – des parents et leurs trois enfants, parmi lesquels Hadas (âgé de trois mois) et Eldad (quatre ans), en mars 2011, et ayant déjà cumulé 460 800 shekels ( 132 895 $); Abdullah Barghouti, qui a construit six bombes utilisées par des terroristes kamikazes, dont celle qui a explosé dans la pizzeria de Sbarro en août 2001, tuant 15 personnes, dont Hemda Schijveschuurder, âgée de deux ans, et reçu déjà 695 200 shekels (200 496 dollars). ; et Majdi Za’atri, qui avait planifié l’attentat à la bombe commis contre un bus en août 2003, au cours duquel 23 personnes ont été assassinées, notamment Shmuel Zargari et Shmuel Taubenfeld, un an, et qui a déjà reçu 661 800 shekels (190 863 dollars).

Assem Barghouti a été arrêté car étant soupçonné d’avoir procédé à l’attentat d’Ofra avec son frère Saleh Barghouti, et celui de Givat Assaf, avec un autre terroriste.

Comme le rapportait PMW, le parti Fatah de Mahmoud Abbas n’a pas tardé à glorifier le meurtrier Saleh Barghouti immédiatement après sa mort lors d’une tentative d’arrestation.

En plus du salaire que l’Autorité palestinienne versera à Assem Barghouti, elle versera également à la famille de son frère Saleh 1 400 shekels par mois à vie depuis qu’il a été tué en tant que “martyr”.

Le versement par l’Autorité Palestinienne des salaires des prisonniers terroristes palestiniens, des prisonniers libérés et des familles de soi-disant “martyrs” (selon la politique de l’AP “Payer pour tuer”) faisait l’objet de la législation américaine et israélienne en 2018.

Selon la législation israélienne, le ministre de la Défense doit soumettre un rapport annuel au Cabinet de la sécurité détaillant les montants versés par l’Autorité Palestinienne aux prisonniers terroristes, aux prisonniers libérés et aux familles des soi-disant martyrs. Israël déduira ensuite les dépenses de l’Autorité Palestinienne des impôts qu’Israël perçoit et transfère à l’Autorité Palestinienne. Le premier rapport de ce type est attendu dans les prochains jours.

Attaque par balle à Ofra – Des terroristes palestiniens avaient tiré et blessé 7 Israéliens – une femme enceinte, son mari, un autre homme et quatre adolescents – dans une attaque par balle près de l’Ofra, au nord de Jérusalem, le 9 décembre 2018. La femme enceinte avait été grièvement blessée et les médecins avaient dû la faire accoucher prématurément avant de l’opérer. Le bébé est mort trois jours plus tard. Les terroristes ont pris la fuite mais ont été retrouvés trois jours plus tard. Un terroriste, Saleh Omar Saleh Barghouti, a été tué par balle par l’armée israélienne alors qu’il tentait de l’appréhender, tandis que d’autres terroristes ont été arrêtés.

Givat Assaf – Le terroriste palestinien Assem Barghouti a abattu deux israéliens et en a sérieusement blessé deux autres lors d’une fusillade près de Givat Assaf, près de Ramallah, le 13 décembre 2018. Barghouti s’est enfui dans une voiture conduite par un autre terroriste.